Vendredi, 30 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » La Turquie va renvoyer ses navires controversés en Méditerranée

La Turquie va renvoyer ses navires controversés en Méditerranée

13 Octobre 2020

La Turquie va renvoyer en mer Méditerranée orientale son navire d'exploration sismique controversé, y compris au sud de l'île grecque de Kastellorizo.

Athènes et Ankara avaient connu un mois de fortes tensions après le déploiement par la Turquie, du 10 août à la mi-septembre, du bateau sismique, escorté de navires de guerre, pour procéder à des explorations au large de cette île grecque, située à 2 km des côtes turques, une zone potentiellement riche en gaz naturel. La marine turque a indiqué lundi que le navire Oruc Reis reprendrait ses activités dans la région jusqu'au 22 octobre, déclenchant la colère de la Grèce, qui a spécifié qu'elle n'entamerait pas de discussions avec Ankara tant que la Turquie n'aurait pas retiré son navire. Athènes a immédiatement condamné le renvoi du navire d'exploration turc, le qualifiant de " menace directe à la paix et à la sécurité dans la région ".

Le navire de recherche sismique Oruc Reis a quitté ce lundi le port d'Antalya où il était amarré depuis un mois, accompagné pour cette nouvelle mission par deux autres navires de ravitaillement et de transport, dénommés Ataman et Cengiz Han. Ankara avait prolongé plusieurs fois sa mission, ignorant les appels répétés de l'Union européenne et d'Athènes visant à la faire cesser.

Lors d'un sommet plus tôt dans le mois, l'Union européenne (UE) avait menacé Ankara de sanctions si la Turquie ne mettait pas un terme aux activités d'explorations énergétiques dans des eaux revendiquées par Chypre et la Grèce.

Youssou Ndour coopté à l'Académie royale de musique de Suède
Youssou N'dour a déjà reçu de nombreux prix internationaux comme lePolar Music Prize en Suède, ou le Praemium Imperiale considéré comme le "Nobel des arts" au Japon.

L'Oruc Reis avait regagné les côtes turques le mois dernier dans ce que beaucoup espéraient être un signe de désescalade pour résoudre cette crise. Il doit se rendre mardi en Grèce et à Chypre pour évoquer notamment ces tensions, qui seront au menu du sommet européen organisé jeudi et vendredi à Bruxelles.

Les échanges du plus haut niveau depuis le début des tensions ont eu lieu la semaine dernière lorsque les ministres des Affaires étrangères turc et grec se sont rencontrés en marge d'un forum sur la sécurité à Bratislava, en Slovaquie.

Après la signature d'un accord maritime entre Athènes et Le Caire, Recep Tayyip Erdogan a annoncé début août la relance de la prospection d'hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée orientale.

Mais les dirigeants turcs avaient déclaré que le navire allait simplement effectuer une maintenance prévue, et qu'il retournerait en Méditerranée orientale pour poursuivre son travail.

La Turquie va renvoyer ses navires controversés en Méditerranée