Vendredi, 30 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un commissariat de police attaqué à Paris (Vidéo) — France

Un commissariat de police attaqué à Paris (Vidéo) — France

12 Octobre 2020

Le commissariat a été "attaqué parce qu'il y a une guerre de territoire sur le sol de la République et parce que nous sommes en reconquête: nous imposons la présence de la police partout (.), qui doit notamment lutter contre les trafics de stupéfiants", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Gerald Darmanin. Il a affirmé lors de ce déplacement que le président Emmanuel Macron recevrait les organisations syndicales des policiers, jeudi 15 octobre.

Deux poubelles ont été incendiées et des tirs de mortiers d'artifice ont été observés.

L'incident est survenu quelques jours après que deux policiers ont été battus, abattus et grièvement blessés par des assaillants, qui les ont abordés alors qu'ils étaient en mission de surveillance dans une autre banlieue parisienne.

Samedi soir, deux agents étaient devant le commissariat en train de fumer lorsqu'une quarantaine de personnes, visage dissimulé et armés de barres de fer, sont arrivés, cassant notamment des vitres de véhicules de police et la porte vitrée de l'entrée, selon une source policière. "Il n'est pas admissible que des voyoux se sentent libres de faire ce qu'ils veulent dans le quartier du Bois L'Abbé", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle comptait se rendre sur place plus tard dans la journée. Aucun policier n'a été blessé au cours de l'attaque, comme le confirme la préfecture de police de Paris.

France/Brigitte Macron : son ex-mari meurt à 68 ans en secret
Brigitte et André-Louis Auzière divorceront en 2006, alors qu'ils ne vivaient déjà plus ensemble depuis longtemps. Je l'adorais, c'était un être à part, un anticonformiste qui tenait plus que tout à son anonymat.

Selon le maire DVD de Champigny-sur-Marne, Laurent Jeanne, l'origine de ces tensions, dans un quartier de 10.000 habitants en proie au trafic de drogue, n'était pas claire.

Frédéric Lagache, délégué général d'Alliance, a indiqué dimanche qu'"il est grand temps que le gouvernement se saisisse des violences commises contre les forces de l'ordre".

Les syndicats policiers ont vivement dénoncé l'attaque. Une série de faits divers violents visant des policiers a réancré depuis cet été la question de l'insécurité dans le débat politique français, à environ 18 mois de l'élection présidentielle. De Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France qui a parlé de " scènes de guerre intolérables " à Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, qui a demandé " un tour de vis sur la criminalité " et a mis en cause l'inaction du gouvernement qui se contente, selon elle, "de faire des tweets ".

Réagissant à l'attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne, le ministre de l'Intérieur Gerald Darmanin, a annoncé hier sa volonté d'interdire la vente des mortiers d'artifice.

Un commissariat de police attaqué à Paris (Vidéo) — France