Jeudi, 29 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le coronavirus "peut survivre 28 jours sur des surfaces"

Le coronavirus "peut survivre 28 jours sur des surfaces"

12 Octobre 2020

Des chercheurs ont constaté qu'à 20 °C le virus était "extrêmement résistant" sur des surfaces lisses, comme des écrans de téléphone, du verre ou encore de l'acier. En revanche, les températures élevées auraient un effet négatif sur la durée de vie du virus.

Sur des surfaces poreuses comme le coton, le virus a survécu moins longtemps, jusqu'à quatorze jours à la température la plus basse et moins de 16 heures à la plus haute.

Les connaissances s'affinent sur la durée de vie du coronavirus à l'origine de la pandémie de Covid-19, le Sars-CoV-2. Il peut survivre 28 jours sur du verre, de l'acier et des billets en polymère.

"Par comparaison, le virus de la grippe ne survit lui que 17 jours sur ces mêmes surfaces".

Oliveira premier vainqueur portugais — MotoGP
Pour quatre millièmes de mieux, c'est Iker Lecuona qui s'est emparé de la première place devant la KTM de l'équipe officielle. Les Français Fabio Quartararo et Johann Zarco ont terminé 13e et 14e d'une course interrompue après un accident sans gravité.

Par rapport aux précédentes études, qui avaient montré que le coronavirus pouvait survivre jusqu'à quatre jours sur des surfaces non poreuses, ce délai est "nettement plus long", selon le Journal of Medical Virology.

"Jusqu'ici, les études, notamment réalisées par le CDC américain, avaient estimé que le virus ne pouvait survivre que pendant " une période courte " sur les surfaces contaminées par des gouttelettes projetées par une personne infectée".

Pour autant, "cela ne signifie pas que cette quantité de virus pourrait infecter quelqu'un", a-t-il souligné sur la chaîne télévisée publique ABC. Le taux d'humidité a par exemple été maintenu à 50%, car on sait qu'une trop forte humidité est néfaste pour le virus. "Cela confirme qu'il est important de se laver les mains et de se désinfecter lorsque c'est possible, et également d'essuyer les surfaces qui peuvent être en contact avec le virus", a résumé, à Reuters, Shane Riddell, l'un des auteurs de l'étude du CSIRO. Cependant, l'étude " peut néanmoins aider à expliquer pourquoi, même lorsqu'il n'y a plus de personnes contagieuses, il arrive que (l'épidémie) revienne même si le pays est considéré comme exempt de virus ", a-t-il conclut.

Le coronavirus