Mercredi, 21 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Covid-19 : laver et réutiliser un masque chirurgical serait possible

Covid-19 : laver et réutiliser un masque chirurgical serait possible

26 Septembre 2020

Affolé par l'augmentation du nombre de masques chirurgicaux de contrefaçon en circulation, ainsi que ceux jetés dans la rue et dans la nature, Philippe Vroman a battu en brèche une idée jusque-là portée par les plus sérieuses institutions de santé, en assurant que le masque chirurgical pouvait finalement être lavé et réutilisé. Des millions de masques chirurgicaux finissent à la poubelle, quand ce n'est pas sur le trottoir, après avoir été portés quelques heures.

Il sera toujours plus efficace qu'un masque en tissu, estime Philippe Vroman, enseignant-chercheur au laboratoire Gemtex à Roubaix.

Philippe Vroman recommande en effet de le laver et de le réutiliser. "Comme ce masque a une efficacité globalement supérieure à la moyenne des autres masques, même après avoir été lavé et donc perdu sa charge électrostatique, ce masque reste plus efficace que les autres", explique le chercheur.

Attaque à Paris: le producteur de "Cash Investigation" touché
Selon les premiers éléments de l'enquête, aucune incantation religieuse n'aurait été entendue au moment de l'attaque. Il serait vêtu d'une doudoune sans manches noire, bas de jogging noire et chaussures rouges.

Et d'ajouter: "Le masque chirurgical est très efficace en terme de filtrage". Le Melt Blown, tout d'abord, est une sorte de voile non tissé qui constitue l'une des trois épaisseurs du masque. Il a pouvoir filtrant très élevé: il filtre 95% des particules mesurant 3 microns et aussi des particules plus petites. C'est pourquoi, le milieu médical s'en est emparé.

Cependant le chercheur rappelle que contrairement à un usage grand public, le masque jetable reste et restera à usage unique dans le milieu médical. Selon lui, "le niveau de filtration des masques chirurgicaux reste bien supérieur à celui des masques grand public, qui eux ne filtrent que 90% des particules de 3 microns". "C'est une bonne question, dit-il. La piste n'avait pas encore été explorée". "Le lavage à 60°C n'est pas justifié, car il ne vous a pas échappé qu'on ne se lave pas les mains à 60°.", ironisait le Docteur Jimmy Mohammed, au micro d'Europe 1.

Les recommandations concernant l'usage des masques ne cessent de s'assouplir. Il précise, tout de même, que les études se poursuivent afin de vérifier la capacité de ce masque à être réutilisable ainsi que sa tenue après lavage.

Covid-19 : laver et réutiliser un masque chirurgical serait possible