Mercredi, 21 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Une Assemblée générale annuelle de l’ONU par Internet

Une Assemblée générale annuelle de l’ONU par Internet

24 Septembre 2020

En réponses aux attaques répétées du président américain, s bienfaits la Chine vante du multilatéralisme et accuse Trump de "propager un virus politique" lors de la réunion de haut niveau du 22 septembre commémorant le 75e anniversaire de l'ONU dans la salle de l'Assemblée générale.

Le chef de l'État suggère la mise en place de nouveaux mécanismes plus adaptés aux situations: "Aussi devrions-nous nous réinventer et agir plus efficacement pour contenir les menaces transnationales et transfrontalières, à l'instar de cette pandémie", et d'ajouter que "nous devons être à la hauteur des valeurs et des idéaux qui ont guidé sa création (entendez l'Onu)".

Qualifiant une nouvelle fois le coronavirus de "virus chinois", une formule qui suscite l'ire de Pékin, il a accusé les autorités chinoises d'avoir, au début de l'épidémie, autorisé les avions à quitter la Chine et infecter le monde.

Xi Jinping pour sa part, a mis en garde contre le piège du choc des civilisations, appellant à ne pas politiser la lutte contre le coronavirus. "Si quelqu'un doit être tenu pour responsable, ce sont les Etats-Unis pour avoir perdu tant de vies avec leur attitude irresponsable", a-t-il ajouté, alors que le bilan de la maladie a atteint mardi les 200.000 morts dans ce pays.

L'affrontement à distance s'est poursuivi sur le terrain climatique.

Le président chinois Xi Jinping devait lui répondre peu après, toujours pas vidéo pré-enregistrée interposée. Ainsi, la Chine est la cible de toutes les critiques de Donald Trump.

Des députés lyonnais appellent à une vaccination massive cet automne
Pourtant, l'académie rappelle qu " en raison de leur exposition professionnelle, le risque d'infection grippale est plus élevé chez les soignants que dans la population générale .

"Le monde tel qu'il est aujourd'hui ne peut pas se résumer à la rivalité entre la Chine et les États-Unis", a de son côté déclaré mardi Emmanuel Macron devant l'ONU, en appelant la communauté internationale à "construire de nouvelles alliances".

"Nous avons comme objectif de commencer à faire baisser les émissions de CO2 avant 2030, et d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2060", a ainsi déclaré le président Xi Jinping dans un discours virtuel à l'Assemblée générale de l'ONU.

"Nous ne sommes pas collectivement condamnés à un pas de deux qui, en quelque sorte, nous réduirait à n'être que les spectateurs désolés d'une impuissance collective", a précisé le président français dans son discours à l'Assemblée générale des Nations unies.

Pour calmer les tensions, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Gueterres avait appelé à éviter une nouvelle guerre froide.

L'Assemblée générale qui s'est ouverte est sans précédent. Aucun dirigeant n'a fait le déplacement - un contraste saisissant avec les années précédentes qui voyaient plus de 10.000 personnes converger vers le quartier des Nations unies.Plusieurs diplomates déplorent à l'unisson: sans bilatérales, sans " diplomatie sous la table ", comment trouver des compromis sur les conflits, améliorer les relations entre pays?

En 1945, l'ONU avait été créée pour que plus jamais le monde ne connaisse de conflit à l'échelle du globe.

Une Assemblée générale annuelle de l’ONU par Internet