Dimanche, 25 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Erreur administrative : les retraités ne devront pas rembourser la CNAV

Erreur administrative : les retraités ne devront pas rembourser la CNAV

20 Septembre 2020

L'affaire avait été révélée il y a une dizaine de jours par le magazine Capital. 206.000 retraités ont touché un trop-perçu qu'ils n'auront pas à rembourser à la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav).

Une bourde qui part à la base d'une mauvaise application du taux de CSG depuis le début de 2020.

"Par exemple, certains retraités se sont retrouvés avec un taux de 6,6% alors que d'après leur ressources, ils auraient dû se voir appliquer un taux de 8,3%".

Cette modification s'est accompagnée d'un dispositif de lissage, garantissant que la CSG n'augmente pas même après avoir dépassé ce seuil, à condition de ne pas passer deux années consécutives au-dessus.

Quand Christian Prudhomme sermonne les maires écolos — Tour de France
Le Tour de France c'est tellement plus que la plus grande épreuve cycliste du monde, le Tour, c'est notre pays, notre fierté. Parce qu'ils voient leur village, Plancher-les-Mines dans la Haute-Saône, qui est montré dans le monde entier.

A cause d'une erreur de calcul de l'administration, la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) avait adressé cet été un courrier à quelque 200.000 retraités, leur demandant un remboursement, qui s'élevait entre 100 et 300 euros.

Jeudi 17 septembre, le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt a indiqué avoir "demandé à la CNAV, avec Laurent Pietraszewski (secrétaire d'État chargé des Retraites, Ndlr), de ne pas réclamer les restes à percevoir de CSG sur 206.000 retraites, auxquelles un taux erroné a été appliqué".

"Les retraités ne doivent pas subir les erreurs administratives, ils vont ainsi pouvoir garder ces 190 euros en moyenne ", a précisé le ministre. De quoi réjouir les personnes concernées ainsi que l'UCR-FO, qui " appris avec satisfaction " Décision d'Olivier Dussopt.

Erreur administrative : les retraités ne devront pas rembourser la CNAV