Dimanche, 25 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » La nouvelle accusation de Pékin contre les USA — Taïwan

La nouvelle accusation de Pékin contre les USA — Taïwan

19 Septembre 2020

Mais Pékin considère toujours le territoire insulaire comme faisant partie de la Chine.

Cette annonce survient alors que le sous-secrétaire américain aux affaires commerciales, Keith Krach, doit arriver dans la journée à Taiwan, une visite à même d'attiser la colère de Pékin qui dénonce régulièrement le soutien de Washington à l'île démocratique. Il s'oppose également à toute venue à Taipei de dirigeants étrangers, ces visites étant de nature à donner une légitimité aux autorités taïwanaises. Officiellement, le haut responsable américain séjourne à Taïwan pour participer, samedi, à un hommage au défunt président taïwanais Lee Teng-hui.

Ren Guoqiang a souligné que "l'Armée populaire de libération de la Chine a une forte volonté, une pleine confiance et des capacités suffisantes pour réprimer l'intervention de forces extérieures et les actes séparatistes visant à proclamer l'indépendance de Taiwan, défendre résolument la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays".

" Il s'agit d'une opération légitime et nécessaire afin de garantir la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, et prise en réponse à l'actuelle situation dans le détroit de Taïwan", a-t-il indiqué.

La pole pour Vinales au GP d'Autriche, Quartararo bien placé — MotoGP
Le vétéran italien Valentino Rossi a fait de même et partira en 12e position, dernier qualifié de la Q2. Entre eux, la Ducati de l'Australien Jack Miller (Ducati-Pramac).

Depuis le Guyana, petit pays d'Amérique du Sud où il était en déplacement, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a vertement réagi, s'en prenant aux " fanfaronnades militaires " de la Chine, lors d'une conférence de presse.

L'armée chinoise réalise souvent des manoeuvres militaires. La désignation cette fois-ci d'une cible constitue un message de fermeté. Un porte-parole de l'armée chinoise a averti que "ceux qui jouent avec le feu peuvent finir par se brûler".

" Nous ne tolérerons aucune ingérence étrangère", a-t-il martelé.

Pékin n'a pas attendu pour montrer ses muscles.

La nouvelle accusation de Pékin contre les USA — Taïwan