Mercredi, 21 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Doyenne de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg est morte

Doyenne de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg est morte

19 Septembre 2020

Juge la plus connue du quatuor progressiste de la Cour suprême, Mme Ginsburg avait été nommée en 1993 à la haute cour par le président Bill Clinton.

La doyenne de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg, est morte vendredi à l'âge de 87 ans, a annoncé la haute cour, un coup dur pour les progressistes susceptible de bouleverser durablement l'équilibre de l'institution au profit des conservateurs.

Elle jouissait d'une popularité étonnante au regard de l'austérité traditionnellement associée aux neuf juges de la Cour suprême.

"La bataille politique va être énorme" parce que si Donald Trump obtient gain de cause, "la Cour suprême deviendra la plus conservatrice depuis un siècle", a prédit le professeur de droit Carl Tobias.

Politique - Valéry Giscard d'Estaing de retour à son domicile
En effet, selon les équipes de l'ancien chef de l'État, "les médecins ont écarté une infection au coronavirus ". Cette dernière l'accusait de lui avoir touché les fesses lors d'une interview plus d'un an plus tôt.

Donald Trump, en lice pour sa réélection, a été informé du décès de Ruth Bader Ginsburg par des journalistes à la fin d'un meeting de campagne dans le Minnesota. "Mon voeu le plus cher est de ne pas être remplacée tant qu'un nouveau président n'aura pas prêté serment", lui a-t-elle dicté quelques jours avant sa mort.

Selon la Constitution, il reviendrait alors au Sénat d'avaliser le choix du président. Grâce à son positionnement en phase avec les aspirations des plus jeunes, elle les avait conquis, au point de gagner le surnom de " Notorious RBG " en référence au rappeur Notorious BIG. "Chaque femme, chaque fille, chaque famille en Amérique a bénéficié de son intelligence éclatante", a déclaré la chef des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi".

Mêmes louanges à l'autre bout de l'échiquier politique.

Elle "était une pionnière, passionnée par ses causes, elle a servi avec honneur et distinction la Cour suprême ", a renchéri le sénateur républicain Lindsey Graham, un proche du président. "Le candidat du président Trump aura droit à un vote dans l'enceinte du Sénat des Etats-Unis", a fait savoir Mitch McConnell dans un communiqué. "Il a réclamé sur Twitter que le président annonce son successeur dès la semaine prochaine et que le Sénat le confirme avant l'élection". Mais Donald Trump pourrait en faire fi.

Doyenne de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg est morte