Mercredi, 21 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » A Lesbos, les rues progressivement vidées de milliers de réfugiés sans abri

A Lesbos, les rues progressivement vidées de milliers de réfugiés sans abri

19 Septembre 2020

"Nous devons y aller, sinon notre demande d'asile sera rejetée", ajoute son compatriote Fahim Sharifi.

La police, présente en force après avoir bloqué l'accès à la zone à Médecins sans frontières et aux médias, faisait le tour des tentes, dans le calme, pour progressivement vider le secteur de ses sans-abri, a constaté un journaliste de l'AFP.

Sous un soleil déjà chaud, et sur fond de pleurs d'enfants, plusieurs réfugiés pliaient leurs couvertures, apportaient des sacs contenant leurs affaires sauvées des flammes la semaine dernière, ou se mettaient à démonter les tentes de bric et de broc installées sur l'asphalte.

Les autorités grecques ont indiqué mercredi qu'un millier de migrants y sont désormais installés.

L'EASO a précisé avoir redéployé du personnel pour aider les autorités grecques à la construction d'un nouveau camp temporaire à Lesbos, et se tient également "prête à participer à la mise en place d'une nouvelle infrastructure d'accueil aux normes de l'UE". "Cinq jeunes étrangers ont été arrêtés pendant qu'un autre, qui a été identifié, est encore en fuite" et recherché, a déclaré le ministre à Mytilène, le chef-lieu de Lesbos, cité par l'agence de presse grecque ANA.

Cette couronne en plastique s'est vendue à un prix démentiel — Notorious BIG
La vente au hip-hop a enregistré au total 120 pièces appartenant exclusivement à des acteurs de ce style de musique. La couronne mythique de Notorious B.I.G faisait partie d'une large collection de souvenirs hip-hop.

Quatre des migrants avaient été interpellés au cours d'une opération de police lundi 14 septembre sur les routes de cette île, où un énorme incendie a ravagé la semaine dernière le plus grand camp de migrants d'Europe, qui accueillait 12 000 réfugiés dans des conditions insalubres. Mais de nombreux réfugiés refusent de s'y installer, par crainte de se voir de nouveau coincés des mois dans l'attente d'un éventuel transfert vers le continent grec, ou un autre pays européen. Il pense que "tôt ou tard", lui-même va devoir s'y rendre mais "pour l'instant", il reste "en dehors du camp".

Le porte-parole du gouvernement grec Stelios Petsas a estimé jeudi que "les conditions sont meilleures dans le nouveau camp par rapport à celles de Moria".

L'objectif de ce nouveau camp "provisoire" est que les réfugiés "puissent progressivement, et dans le calme, quitter l'île pour Athènes" ou "être réinstallés ailleurs", a indiqué mercredi le représentant en Grèce du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), Philippe Leclerc.

Une plainte a été déposée localement jeudi contre le nouveau camp, arguant qu'il ne respecte pas les normes de protection de l'environnement et des sites archéologiques.

A Lesbos, les rues progressivement vidées de milliers de réfugiés sans abri