Dimanche, 25 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Trump reconnaît finalement avoir envisagé d'"éliminer" Assad

Trump reconnaît finalement avoir envisagé d'"éliminer" Assad

17 Septembre 2020

La partie syrienne a qualifié les États-Unis d'"État voyou" après que Donald Trump avait reconnu avoir songé à faire assassiner Bachar al-Assad.

Mais le président américain voulait également aller plus loin et frapper directement le président syrien. "Mattis était un général largement surestimé, et je m'en suis séparé", a-t-il ajouté.

"J'aurais préféré m'en débarrasser".

En septembre 2018, le président américain avait affirmé au contraire n'avoir jamais évoqué avec le chef du Pentagone l'éventuel assassinat du président Assad.

Coronavirus: le Grand Prix de Thaïlande reporté
Nous devons reporter aujourd'hui la course jusqu'à nouvel ordre", a déclaré Anutin Charnvirakul, également ministre de la Santé.

La Syrie a fustigé mercredi le président américain Donald Trump qui a dit avoir envisagé d'"éliminer" le chef d'Etat syrien Bachar el-Assad, qualifiant les Etats-Unis d'Etat "voyou et hors-la-loi", selon l'agence de presse officielle Sana. James Mattis serait alors allé dans son sens, avant de faire marche arrière en toute discrétion sitôt la réunion terminée. Donald Trump avait nié ces allégations à l'époque.

" Les aveux de M. Trump confirment que l'administration américaine est un État voyou et hors-la-loi, qui poursuit les mêmes méthodes que les organisations terroristes avec des meurtres et des liquidations " a déclaré le ministère syrien des affaires étrangères, cité par Sana, l'Agence gouvernementale.

Jim Mattis avait annoncé le 20 décembre 2018 qu'il quittait son poste, critiquant notamment la stratégie diplomatique de Donald Trump après l'annonce du retrait des troupes américaines en Syrie. Il a fait plus de 380.000 morts et des millions de déplacés. Elle a été aussi accusée d'attaques présumées au gaz de chlore.

Trump reconnaît finalement avoir envisagé d'