Vendredi, 25 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » " "La Bourse juge " opportuniste " l'offre de Patrick Drahi sur Altice - Actualités Corporate

" "La Bourse juge " opportuniste " l'offre de Patrick Drahi sur Altice - Actualités Corporate

14 Septembre 2020

Patrick Drahi a ainsi commenté l'opération: "Grâce à mon engagement personnel permanent, Altice Europe conservera le modèle fondamental d'Altice au cœur de ses activités".

Le prix de 4,11 euros par action proposé par Next, la holding de Patrick Drahi, est certes 23,8% plus élevé que le cours de clôture du 10 septembre et 16,5% plus haut que le cours moyen pondéré par les volumes des 6 derniers mois. Drahi, qui détient actuellement 77,6% du capital du groupe, restera ainsi seul maître à bord.

"La structure d'actionnariat proposée augmentera l'accent mis sur l'exécution de la stratégie à long terme et souligne ma confiance et ma foi dans les perspectives d'Altice Europe", a déclaré Patrick Drahi dans le communiqué. Le groupe a toutefois assuré qu'aucune ligne de crédit majeure n'arrivera à maturité d'ici 2025.

Le PDG-fondateur va racheter le solde du capital de son groupe Altice Europe pour environ 2,5 milliards d'euros. Le Conseil d'Administration d'Altice Europe estime que l'Opération est dans le meilleur intérêt d'Altice Europe, de ses employés, clients, actionnaires, créanciers et autres parties prenantes ' indique le groupe.

Il mange pendant 4h pour ne pas mettre son masque dans l'avion
Alors que certains ont vivement critiqué son attitude, d'autres ont trouvé son idée brillante. Les internautes ont forcément largement réagi à cette histoire.

La transaction réduira également les coûts d'Altice Europe liée à sa cotation et aux obligations légales qui en découlent.

Patrick Drahi ferait preuve d'un peu trop d'opportunisme.

"Le marché a certainement sur-réagi par rapport à l'impact réel car Altice Europe est très endetté, ce qui est plus risqué", a-t-il détaillé. Jeudi soir à la clôture, son cours n'affichant plus que la moitié de ce montant, plombé par les turbulences économiques liées à la pandémie de Covid-19. Le magnat doit prochainement soumettre son offre à l'Autorité des marchés financiers. Le retrait de la Bourse serait prévu au premier trimestre 2021.