Vendredi, 18 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » "Le journal était menacé 50 fois par jour" — Charlie Hebdo

"Le journal était menacé 50 fois par jour" — Charlie Hebdo

13 Septembre 2020

A l'occasion de l'ouverture du procès des tueries de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher commises par des terroristes liés à Al Qaida et à l'Etat islamique, l'hebdomadaire satirique français avait réédité les caricatures du prophète Mouhamed qui lui avaient valu d'être attaqué.

"Pour la veuve de Tignous, qui a rendu un hommage poignant à son compagnon décédé, " on a banalisé le mal ".

Dix-sept personnes, dont 12 dans et autour des bureaux de Charlie Hebdo, dont huit étaient des collègues de Rey, ont été tuées.

" Les gens de Charlie, je suis avec eux dans leur combat", avait assuré auparavant le fils de l'économiste et écrivain Bernard Maris, qui publiait dans les colonnes de Charlie Hebdo sous le surnom d'" Oncle Bernard ".

Nintendo dévoile des détails sur la Game&Watch Super Mario Bros
Bref, cette petite friandise débarquera on rappelle dans le cadre des 35 ans du plombier, aux cotés de Super Mario All-Stars la semaine prochaine, le jeu gratuit (membres NSO) Super Mario Bros .

"C'est l'impuissance qui est le plus dur à porter dans ce qui s'est passé": les mains jointes sur le pupitre, la dessinatrice Corinne Rey, alias Coco, cherche ses mots en agitant les doigts, la gorge nouée par l'émotion. "Il ne faut pas avoir peur, il faut continuer à vivre, à rigoler, pour vivre libre", a insisté le jeune homme. "Quand on était dans la voiture, il me disait "regarde comme le ciel est beau" ", a raconté sa fille, en évoquant la " douceur " et la " tendresse " du chroniqueur de Charlie". "Nous ne renoncerons jamais", a souligné Riss, le directeur de la publication de Charlie Hebdo, à la veille du procès.

Dans une lettre diffusée ce vendredi 11 septembre, l'organisation terroriste Al-Qaïda menace de nouveau le journal satirique pour avoir republié des caricatures de Mahomet. Le président Macron a "donné son feu vert" à cette réédition, accuse encore Al Qaïda.

"Si votre liberté d'expression ne respecte aucune limite, préparez-vous à vous confronter à la liberté de nos actions", a menacé Al Qaïda dans un communiqué publié le 11 septembre, date anniversaire des attentats contre les Etats-Unis fomentés par le groupe djihadiste.