Vendredi, 18 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » General Electric : fermeture de la branche hydro à Belfort, 89 emplois concernés

General Electric : fermeture de la branche hydro à Belfort, 89 emplois concernés

12 Septembre 2020

"Symboliquement, c'est la poursuite du démantèlement de GE dans un de ses sites historiques", dénonce le maire de Belfort, Damien Meslot, qui demande à être reçu par le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

"Il y a des difficultés et ça peut amener certaines décisions, mais certainement pas des décisions d'aubaine".

" Il y a des plans sociaux qui sont nécessaires parce qu'ils vont permettre à une entreprise de rebondir, a-t-il jugé". "La crise économique doit amener chacun à faire preuve du sens des responsabilités et à ne pas profiter de la situation pour engager des plans sociaux qui ne seraient pas indispensables pour que l'entreprise puisse rebondir", a encore insisté le ministre de l'Économie.

Ce second plan social qui secoue Belfort n'a rien à voir, en terme d'ampleur, avec le premier plan social qui touche depuis l'année dernière le secteur des turbines à gaz: 485 suppressions de postes sur les sites de Belfort et Bourogne.

Mahrez ciblé par le Real Madrid pour remplacer Bale — Manchester City
Le contact a été noué entre les dirigeants du Real Madrid et certains proches du joueur de Manchester City , Riyad Mahrez . Comme tous les clubs européens, le Real a souffert des conséquences économiques de la crise sanitaire.

General Electric (GE) a annoncé mercredi son intention de restructurer deux divisions en Europe, celle des équipements pour barrages (Hydro) et pour réseaux électriques (Grids), qui "génèrent des pertes financières importantes ". Ce plan, qui devrait être annoncé lors d'un nouveau comité européen la semaine prochaine, devrait signifier la fermeture pure et simple de GE hydro à Belfort où travaillent les anciens salariés d'Alstom.

Le maire de Belfort, où General Electric est très présent, a aussi évoqué la suppression de 89 emplois dans sa ville.

"Nous veillerons à ce que General Electric respecte ses engagements", a-t-il assuré, indiquant qu'il parlerait prochainement au PDG du groupe américain, Larry Culp.