Vendredi, 18 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » France : pour leur rentrée, maigre mobilisation des " gilets jaunes ", quelques heurts

France : pour leur rentrée, maigre mobilisation des " gilets jaunes ", quelques heurts

12 Septembre 2020

Certains d'entre eux - dont plusieurs cagoulés et vêtus de noir avaient ainsi l'apparence des "black blocks", une fraction très radicale - ont mis le feu à des poubelles, incendié une voiture et endommagé d'autres véhicules.

Au plus fort des revendications, Châtellerault avait été un des bastions des "Gilets Jaune " s dans le département, aujourd'hui, ils n'étaient guère plus d'une dizaine, dont très peu portaient un masque pour les protéger du Covid-19, sur le lieu de rendez-vous autour d'une caravane repeinte en jaune, la couleur symbole du mouvement.

Mais finalement, ce samedi 12, Jean-Marie Bigard s'est bien rendu à la manifestation parisienne des gilets jaunes, pour leur montrer que malgré ce désaccord il ne les lâchait pas, comme il l'a expliqué aux journalistes de BFMTV présents sur place.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle, qui avait pris l'habitude, depuis près de deux ans, de communiquer sur les forces de l'ordre en présence n'a pas précisé l'ampleur du dispositif de sécurisation du centre-ville alors que se déroule le Livre sur la place ce week-end et que la place Stanislas est investie par un jardin éphémère. "Donc j'ai interdit ces manifestations", a déclaré le préfet lors d'un point presse sur la place de l'Étoile, précisant qu'"il ne pouvait y avoir de destructions, de chaos sur les Champs-Élysées".

Un nouvel album surprise de Bruce Springsteen [VIDÉO]
Le précédent album du chanteur, Western Stars , datait de 2019 et avait une coloration plus méditative que d'ordinaire. Le " boss " l'a enregistré en direct en cinq jours seulement.

Les commerçants situés sur les Champs-Élysées avaient ainsi été appelés samedi à fermer leur devanture entre 8 h et 12 h.

Didier Lallement a confirmé l'assistance, dès ce samedi, d'un "superviseur" pour chaque porteur de LBD afin d'aider "à la maîtrise et au bon usage" de cette arme, et le retrait des anciennes grenades à main de désencerclement (GMD) remplacées par un nouveau modèle, réputé moins dangereux, conformément aux annonces du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin vendredi.

Aux alentours de 15h, notre reporter faisait toujours état de tensions sur l'avenue de Wagram, évoquant des tirs de gaz lacrymogènes versus des jets de projectiles.

Habitant de Pau, "Dodo", 53 ans, a fait le déplacement jusqu'à Toulouse: "Je n'étais pas +gilet jaune+ au départ mais les choses ne font qu'empirer pour les gens en situation de pauvreté".

France : pour leur rentrée, maigre mobilisation des