Lundi, 23 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Macron appelle l'UE à faire front commun face à la Turquie — Méditerranée

Macron appelle l'UE à faire front commun face à la Turquie — Méditerranée

11 Septembre 2020

Le président français Emmanuel Macron, citant la Russie et la Turquie, a dénoncé jeudi le " jeu hégémonique de puissances historiques " en Méditerranée, à l'issue d'un sommet des chefs d'État et de gouvernement des pays du sud de l'UE en Corse. Une sortie qui intervient alors qu'Emmanuel Macron a appelé l'UE à agir d'une seule et unique voix, mais aussi de se montrer ferme face à la Turquie et ses ambitions.

Selon lui, le chef d'état turc doit "clarifier ses intentions", en faisant part de son "souhait profond" de "réengager un dialogue fécond avec la Turquie".

"Nous, Européens, devons être clairs et fermes avec le gouvernement du président (turc Recep Tayyip) Erdogan qui, aujourd'hui, a des comportements inadmissibles", a déclaré le président français, évoquant des "pratiques inacceptables sur les côtes libyennes", en allusion à l'incident lié à la frégate française qui opérait pour l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN). Il y va de la "souveraineté européenne", souligne son entourage.

Des contacts avec El Shaarawy — PSG
Leonardo l'a dit, le PSG va devoir se montrer " créatif " en cette fin de mercato . La Juventus , la Roma et l'Atlético seraient également sur les rangs.

L'Union européenne doit imposer des sanctions "significatives" à la Turquie à moins qu'Ankara ne mette fin à sa présence maritime en Méditerranée orientale, plaide le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis dans une tribune publiée jeudi. En effet, la Turquie a décidé de monter au créneau, afin de dénoncer les déclarations jugées arrogantes, de la part du président Français.

Le président de la République, Emmanuel Macron, présidera vendredi à Ajaccio une réunion du forum informel des 7 pays du sud de l'Europe, créé en 2016 pour coordonner leurs positions économiques et diplomatiques sur les enjeux méditerranéens.

"Au lieu de poser aveuglément comme l'avocat de la Grèce et des Chypriotes-grecs (.), la France devrait adopter une position favorisant la réconciliation et le dialogue", a-t-il poursuivi. Le ministère des Affaires étrangères assurera, pour conclure, que le peuple turc a toujours été très lié et continuera à l'être face aux oppressions et aux attaques extérieures.

Macron appelle l'UE à faire front commun face à la Turquie — Méditerranée