Lundi, 23 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le camp de réfugiés de Moria à Lesbos incendié — Grèce

Le camp de réfugiés de Moria à Lesbos incendié — Grèce

11 Septembre 2020

La "catastrophe" de Moria, comme l'a qualifiée l'Allemagne, a provoqué un élan de solidarité dans le pays et a relancé le débat sur l'accueil des demandeurs d'asile en Europe, au sujet du quel les pays de l'UE se déchirent. Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, est attendu pour une visite d'inspection.

"Divers incendies dans le camp sont signalés et il semble que des fusillades ont lieu", a rapporté sur Twitter l'ONG Stand by me Lesvos mardi un peu avant 23h.

La majorité des milliers de migrants, sortis en panique des tentes et des conteneurs dans la nuit de mardi à mercredi, se sont retrouvés assis au bord de la route reliant le camp au port de Mytilène, formant de longues files d'attente de trois kilomètres, a constaté une journaliste de l'AFP.

Une opération de sauvetage d'envergure est en cours ce jeudi dans le camp de migrants de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, ravagé la veille par deux incendies qui n'ont pas fait de victime mais laissé des milliers de personnes sans abri.

Mercredi soir, un nouvel incendie s'est déclaré dans une partie du camp qui avait été relativement épargnée, entraînant les mêmes scènes de chaos: des familles de migrants paniquées fuyant le feu qui consumait leurs tentes.

L'Autriche va proposer un million d'euros d'aide pour acheter "des tentes et des couvertures ".

Selon un membre du ministère de l'Immigration, le camp qui abritait plus de 12.000 personnes, soit quatre fois plus que sa capacité, a "probalement été entièrement détruit".

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a lui assuré que la France était "prête à prendre sa part", pendant sa conférence de presse mercredi.

Tour de France : "machiste et polluant" selon le maire de Lyon
Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.

La présidente grecque Katerina Sakellaropoulou a appelé l'UE à ne "pas fermer les yeux ".

Le premier cas de coronavirus avait été détecté à Moria la semaine dernière et le camp a été immédiatement placé à l'isolement pour quinze jours.

De son côté, le chef de l'Etat français avait déjà déclaré avoir eu des échanges avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec.

Selon Notis Mitarachi, des demandeurs d'asile sont à l'origine de l'incendie.

Lesbos est la principale entrée des migrants en Grèce en face de la Turquie voisine.

Outre cette partie principale du camp abritant près de 4000 personnes ainsi que les locaux administratifs et d'asile, le camp de Moria s'étendait dans les oliveraies avoisinantes, où habitaient près de 8000 personnes dans des tentes, qui ont subi également de nombreux dégâts.

Le camp de Moria a été souvent décrié pour son manque d'hygiène et son surpeuplement par les ONG qui appellent les autorités grecques à transférer les demandeurs d'asile les plus vulnérables vers le continent.

Le camp de réfugiés de Moria à Lesbos incendié — Grèce