Lundi, 23 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » La gauche indignée par les propos de Nicolas Sarkozy dans l'émission Quotidien

La gauche indignée par les propos de Nicolas Sarkozy dans l'émission Quotidien

11 Septembre 2020

L'ancien président de la République était, jeudi, l'invité de l'émission "Quotidien", sur TMC.

Puis il a poursuivi, fustigeant "cette volonté des élites qui se pincent le nez, qui sont comme les singes, qui n'écoutent personne".

Et de poursuivre On a le droit de dire singe?

Et pour cause, selon certains internautes et leaders politiques, l'ancien président aurait fait un comparatif douteux avec le livre d'Agatha Christie, "les Dix petits nègres", récemment rebaptisé "Ils étaient dix". "On dit quoi maintenant 'les Dix Petits Soldats', maintenant, c'est ça?".

La mise au point musclée de Stéphan sur Niang — Rennes
En effet, le portier rennais est sollicité par Chelsea et Holveck a donc confié "Des discussions ont été initiées". Mais l'entraîneur rennais n'a pas été le seul à s'en prendre à Pierre Menés, il en a été de même de son président.

"Si on n'emploie pas des mots que les gens entendent et qui leur signifient que nous, qui sommes privilégiés, nous comprenons dans quel enfer ils vivent, à ce moment-là, si vous ne faîtes pas ça avec des bons mots, vous décrochez toute une partie de la population" a d'abord affirmé l'ex-président. Mais "il n'y a rien qui se démode plus que le nouveau monde". Parce que (rires) On n'a plus le droit de dire. Elle progresse la société", déclare Nicolas Sarkozy, avant d'interpeller Yann Barthès: "Vous voyez le livre? "On a peut-être le droit de dire 'singe' sans insulter personne", s'insurge-t-il.

"Nicolas Sarkozy en plein naufrage raciste", a aussi dénoncé sur Twitter l'eurodéputé EELV Yannick Jadot. L'adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, Audrey Pulvar a exprimé son "dégoût", sa "honte", déplorant le comparatif qu'il aurait fait. "Il vaut mieux ne pas chercher à comprendre et passer à autre chose pour ne pas avoir envie de vomir #Quotidien #Sarkozy" semnble lui répondre l'europdéputé réunionnais Younous Omarjee.

Aurélien taché, député du Val d'Oise, ex-LREM, a lui estimé que "15 ans après le 'karsher', 'la racaille' et après avoir contaminé la quasi-totalité des partis politiques (gauche comprise), la boucle est bouclée".

Rapidement, sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnalités ont fait part de leur indignation, comme l'humoriste Sophia Aram: "Alors Nicolas, comment te dire, le mot que tu cherches ce n'est pas "singe" mais "nègre"..."

La gauche indignée par les propos de Nicolas Sarkozy dans l'émission Quotidien