Lundi, 23 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Économie : Wall Street va mieux

Économie : Wall Street va mieux

11 Septembre 2020

Les géants des technologies, dont les actions ont glissé jusqu'à 21% comme Tesla, présentent un rebond de 2 à 3%.

A la cloche, l'indice Dow Jones cède 632,42 points, sot 2,25%, à 27.500,89 pts.

Le Nasdaq high-tech a reculé de 4,11% à 10 847,69 points, passant sous les 11 000 points pour la première fois en un mois. L'indice a chuté de plus de 10% par rapport à son record établi mercredi dernier. Le S&P-500, plus large, perd 95,12 points, soit -2,78%, à 3.331,84.

La Bourse de New York avait déjà plongé en fin de semaine dernière, connaissant un coup d'arrêt brutal après plusieurs semaines de forte hausse.

Pour les valeurs technologiques de Wall Street - qui était fermée lundi pour cause de Labor Day -, la chute sur trois séances est la plus marquée depuis la mi-mars.

"Bien qu'il y ait encore des revenus aujourd'hui, les pertes sont beaucoup plus généralisées et affectent certains secteurs axés sur la reprise économique", a déclaré Jack Ablin de Cresset Wealth Advisors.

Sur le S&P, les onze indices majeurs sont tous en recul, la palme revenant aux secteurs des technologies et de l'énergie.

"Les investisseurs ne sont pas juste en train de gesticuler sur leur chaise de bureau. Ils s'inquiètent d'une reprise terne", déclare Ablin.

Ferrari présente sa livrée spéciale pour son 1000e GP
Un logo faisant référence à ces 1000 Grands Prix figurera sur le capot moteur de la monoplace, qui délaisse donc le temps d'un week-end sa peinture mate.

De plus, Tesla a été lourdement pénalisé par sa non-admission au sein de l'indice de référence de Wall Street, le S&P 500, surtout après qu'elle a affiché un quatrième trimestre rentable consécutif en juin.

Les acteurs du marché ont par ailleurs observé avec appréhension les tensions toujours vives entre Washington et Pékin.

Les États-Unis ont accusé mardi la Chine de "menacer" et de "harceler" les journalistes étrangers après la décision de Pékin de geler les informations d'identification des médias américains.

Les investisseurs ont également suivi les discussions au Congrès sur les nouvelles mesures d'aide économique mardi, mais les différences restent fortes entre républicains et démocrates.

Parmi les autres valeurs du jour, Nikola s'est envolé de près de 41%.

Son collègue constructeur automobile électrique Nikola Corp a bondi de 35% mardi après que General Motors Co a annoncé l'acquisition d'une participation de 11% dans l'entreprise.

Boeing est tombé de 5,83%. L'avionneur, déjà touché par la crise et la pandémie du 737 MAX, a confirmé mardi avoir détecté un nouveau défaut de fabrication sur son 787 Dreamliner longue portée, qui devrait retarder la livraison.

La start-up américaine de substituts de viande Beyond Meat est montée de 6,87% après avoir annoncé mardi qu'elle allait produire ses faux steaks, saucisses et nuggets directement en Chine, où le groupe souhaite se développer.

Économie : Wall Street va mieux