Vendredi, 25 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » France : Olivier Véran s'exprime sur le vaccin russe

France : Olivier Véran s'exprime sur le vaccin russe

12 Août 2020

"Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent", a aussi précisé Tarik Jasarevic, le porte-parole de l'OMS. "Cependant, il souligne "qu'en tout état de cause la vaccination sera bénévole ". Le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourashko, a déclaré que le vaccin sera produit par le Centre Gamaleï d'épidémiologie et de microbiologie, où il a été développé en collaboration avec le ministère de la Défense, ainsi que par la société Binnopharm. Selon lui, elle avait eu un peu de température, "et c'est tout".

Évoquant une première mondiale, le président Poutine a déclaré que le vaccin, développé par l'Institut Gamaleya de Moscou, offrait une "immunité durable" contre le coronavirus.

Dans un souci de rassurer l'opinion, Vladimir Poutine a révélé que l'une de ses filles s'était prêtée à l'expérience.

Selon le PDG du Fonds d'investissement direct russe (RDIF) Kirill Dmitriev, une vingtaine de pays ont déjà passé des commandes du vaccin russe contre le coronavirus.

La Russie avait assuré ces dernières semaines la production prochaine de milliers de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus et " plusieurs millions " dès le début de l'année prochaine. La phase 3 des essais cliniques devrait commencer mercredi 12 août.

Benzia assiste au match amical face à Metz
Il devra patienter jusqu'au mois de janvier, du moins c'est ce qu'il espère, avant de pouvoir reprendre la compétition . L'ancien Lyonnais et Lillois, a pris place en tribunes durant la rencontre qui a duré trois fois quarante-cinq minutes.

L'Organisation mondiale de la santé s'est d'ailleurs montrée prudente après cette annonce de Vladimir Poutine, rappelant que la "pré-qualification" et l'homologation d'un vaccin passaient par des procédures "rigoureuses".

"Parfois, des chercheurs individuels affirment avoir trouvé quelque chose, ce qui est bien sûr, en tant que tel, une excellente nouvelle".

Même son de cloche à Berlin. Cette organisation aurait demandé au ministère russe de la santé de repousser l'enregistrement de ce vaccin, du fait d'un manque de tests. Et d'ajouter qu'au sein de l'Union européenne, "la sécurité des patients est la première des priorités".

Plus de 100 vaccins dans le monde sont en cours de développement, certains d'entre eux étant testés sur des personnes dans le cadre d'essais cliniques.

Lors d'une conférence de presse, le ministre a indiqué que les accusations contre la Russie, d'après lesquelles son vaccin présente un danger, étaient sans fondement.

France : Olivier Véran s'exprime sur le vaccin russe