Jeudi, 28 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Charles Michel au Liban samedi — Explosions à Beyrouth

Charles Michel au Liban samedi — Explosions à Beyrouth

07 Août 2020

Emmanuel Macron, qui a réitéré sa promesse de revenir le 1er septembre, a en outre annoncé l'envoi du porte-hélicoptère amphibie Tonnerre, jeudi prochain. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait aussi annoncé qu'un architecte français, Jean-Marc Bonfils, était décédé dans les explosions qui ont dévasté la capitale libanaise mardi.

Sur les réseaux sociaux et dans la classe politique, des critiques se font entendre sur la visite d'Emmanuel Macron à Beyrouth au Liban.

Emmanuel Macron, qui devait avoir de nombreux entretiens bilatéraux avec les acteurs politiques dans l'après-midi, a écouté, expliqué et réconforté aussi, en prenant dans ses bras une jeune femme.

Depuis le drame, les Libanais réclament des comptes aux responsables et le mot-dièse "Pendez-les" circule sur Twitter. Il a "garanti" à la foule que l'aide envoyée aux Libanais n'irait "pas dans les mains de la corruption".

Le président libanais, Michel Aoun, a rejeté vendredi toute enquête internationale sur la gigantesque explosion au port de Beyrouth, affirmant que la négligence ou un missile serait à l'origine du cataclysme, tandis que les secouristes s'activent toujours pour retrouver des survivants.

" Je souhaite organiser la coopération européenne et plus largement la coopération internationale ", a ajouté le président français, premier chef d'État étranger à se rendre au Liban après les explosions qui ont ravagé des pans entiers de la capitale libanaise, faisant au moins 137 morts et 5 000 blessés.

A lire aussi: REPLAY. Les investigations continuent. Lors de la conférence de presse du jeudi 6 août, Emmanuel Macron a réclamé une enquête internationale "ouverte, transparente".

Alassane Ouattara candidat à la présidentielle d'octobre en Côte d'Ivoire
Alassane Ouattara , président de la Côte d'Ivoire, a déclaré ce jeudi 06 août qu'il sera candidat à l'élection présidentielle d'octobre 2020.

Après la "terrible tragédie" du port de Beyrouth, le Fonds monétaire international (FMI) a appelé jeudi le Liban à "sortir de l'impasse" sur les réformes réclamées par la communauté internationale et qui peinent à se concrétiser dans un pays en plein naufrage économique.

Passer de la défiance à la confiance, du désespoir à l'espoir: le plus difficile dans la reconstruction du pays. Le plus important, c'est cette solidarité fraternelle à l'égard du peuple libanais.

A lire aussi: Double explosion à Beyrouth: comment venir en aide aux sinistrés?

"Emmanuel Macron a réfuté toute ingérence, et estimé que l'action de la France relève d'" amitié, aide, exigence mais pas (d'une) ingérence ".

"Nous regardons positivement toute assistance et toute expression de sympathie envers le Liban, et toute visite au Liban ces jours-ci, surtout si elle s'inscrit dans le contexte de l'aide du Liban et du rassemblement", a souligné M. Nasrallah. De nombreux pays ont offert leur aide et ont d'ores et déjà envoyé du matériel logistique et humanitaire.

La Commission européenne a fait savoir vendredi qu'elle y participerait. L'UE fournit notamment 100 pompiers hautement qualifiés pour la recherche et le sauvetage, des équipes supplémentaires spécialisées dans la détection chimique, un navire militaire doté d'une capacité d'évacuation médicale par hélicoptère et l'activation du système de cartographie par satellite Copernicus pour aider à évaluer l'étendue des dégâts.

Charles Michel au Liban samedi — Explosions à Beyrouth