Jeudi, 6 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Doit-on s'inquiéter de l'arrivée de la grippe porcine ?

Doit-on s'inquiéter de l'arrivée de la grippe porcine ?

02 Août 2020

"Les pandémies se produisent quand des virus de grippe A avec un nouvel antigène de surface HA devient capable de se transmettre d'humain à humain", indiquent les chercheurs.

Une nouvelle souche de grippe a été découverte récemment en Chine.

Les chercheurs ont étudié des souches de virus de la grippe porcine grâce à plus de 30.000 prélèvements effectués entre 2011 et 2018. Or, selon les chercheurs, cette souche véhiculée par les porcs peut infecter les humains et devenir une pandémie.

Ces virus "possèdent tous les traits essentiels montrant une haute adaptabilité pour infecter les humains ", écrivent des scientifiques issus d'universités chinoises et du Centre chinois de prévention et de lutte contre les maladies. L'un d'eux, le G4 EA H1N1, a été retrouvé chez 10,4% des ouvriers et personnes travaillant dans la filière porcine. "L'inquiétude est que les infections d'humains par les virus G4 ne mènent à une adaptation humaine et n'augmentent le risque d'une pandémie humaine", ont-ils conclu.

Ce qui est intéressant, c'est que les tests d'anticorps ont permis de détecter que les travailleurs manipulant des porcs dans ces zones ont été infectés.

Huawei dépasse Samsung en tant que premier fournisseur mondial de smartphones
Du côté de Huawei on enregistre une baisse de -5% par rapport au T2 2019, quand du côté de Samsung on chute lourdement de -30%. Du coup, Samsung qui fait le plus gros de son chiffre d'affaires à l'international ne pouvait plus exporter ses smartphones.

La surveillance des porcs est devenue un enjeu majeur de santé publique en Chine, premier producteur et consommateur au monde de cette viande. De plus, 4,4% de la population générale serait également contaminée.

Ce virus, appelé A/H1N1pdm09, est désormais couvert par le vaccin annuel contre la grippe afin de s'assurer que les gens sont protégés. Sur LCI, le chercheur estime néanmoins qu'il convient de surveiller ce virus G4 EA H1N1 de près. Et si la transmissibilité entre humains n'est pas prouvée, il n'est pas impossible qu'elle existe déjà ou qu'elle se développe à l'avenir.

Si le virus H1N1 à l'origine de la pandémie de 2009 avait un taux de mortalité relativement faible (0,02 %), celui-ci s'était élevé à plus de 2,5 % lors de la pandémie de grippe espagnole de 1918, ayant fait au moins 50 millions de victimes.

"Une enquête épidémiologique a révélé que les deux patients avaient des voisins qui élevaient des porcs, ce qui suggère que le virus G4 EA pourrait se transmettre du porc à l'homme et entraîner une infection grave, voire la mort".

Autrement dit, il n'y aurait pour l'heure aucune raison de paniquer mais il s'agit d'être prudent. "Il y a toute une série de mécanismes biologiques qui font qu'on ne peut pas simplement transposer les résultats de l'un à l'autre", affirme Colin Butter.

Doit-on s'inquiéter de l'arrivée de la grippe porcine ?