Jeudi, 6 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » " "Des milliers de manifestants " anticoronavirus " défilent à Berlin

" "Des milliers de manifestants " anticoronavirus " défilent à Berlin

02 Août 2020

Plusieurs milliers de manifestants rassemblés à Berlin ont réclamé, samedi, l'abolition des mesures contraignantes pour combattre le Covid-19.

Quelque 20.000 personnes, selon les estimations de la police, ont participé samedi à Berlin à une manifestation hétéroclite rassemblant "libres penseurs", militants antivaccins, conspirationnistes ou encore sympathisants d'extrême droite. Si la marche était pacifiste, elle a tout de même été dispersée, non sans violence, par la police car les manifestants ne portaient pas de masques.

Lors d'une manifestation anti-fasciste distincte dans le district de Neukoelln, dans le sud de l'agglomération berlinoise, des protestataires ont lancé des pierres sur les forces de l'ordre, fait exploser des feux d'artifice et endommagé deux véhicules de police et les bureaux d'un parti local. La plupart des participants ne portaient pas de masque et n'ont respecté aucune distanciation sociale. "J'ai connu beaucoup de malades en mars, des skieurs, des vacanciers, il se passait vraiment quelque chose en février, mais maintenant il n'y a plus de malades", a affirmé à l'AFP Iris Bitzenmeier. Ils entrent dans la peur que le gouvernement nous met dans la tête. La police de Berlin a appelé à de multiples reprises les manifestants à prendre leurs distances et à respecter les gestes barrière. "Et la peur affaiblit le système immunitaire", prétend-elle.

L'utilisation de la devise "jour de la liberté", une référence au film de propagande de la réalisatrice nazie Leni Riefenstahl, passe par ailleurs très mal dans l'opinion allemande.

Plusieurs contre-manifestants, dont un cortège de "grands-mères contre l'extrême droite", ont insulté les militants, les qualifiant de "nazis".

CAM : décès Tataw, un Lion de la CM 90
Quelques instants après l'annonce de la mort de l'ancien capitaine des Lions indomptables, les hommages n'ont pas cessé. Sur son compte Twitter , la Fecafoot a écrit que " Stephen Tataw est décédé ce matin à Yaoundé des suites de maladie".

Plusieurs responsables politiques ont ainsi critiqué cette mobilisation. Saskia Esken, responsable des sociaux-démocrates, parti minoritaire de la coalition gouvernementale avec les conservateurs d'Angela Merkel, a fustigé ces 'Covidiots'. "Sans distance, sans masque: ils ne mettent pas seulement en danger notre santé, mais aussi notre succès contre la pandémie et pour la relance de l'économie, de l'éducation et de la société. Irresponsable!", a-t-elle twitté.

Jan Redmann, chef de file de la CDU au parlement du Land de Brandebourg, a estimé sur ce même réseau social: "1000 nouvelles infections par jour encore et à Berlin il y a des manifestations contre les mesures anti-Coronavirus?" Nous ne pouvons plus nous permettre ces dangereuses absurdités'.

Si l'Allemagne a jusqu'à présent été plutôt épargnée par la pandémie qui y a fait moins de 9 200 morts, les autorités s'alarment d'une lente reprise des infections.

L'Allemagne s'inquiète de la recrudescence du virus dans le pays avec près de 955 cas décelés pour la seule journée de samedi, un niveau record depuis le 9 mai.