Mercredi, 12 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » La justice égyptienne condamne 5 influenceuses des réseaux sociaux

La justice égyptienne condamne 5 influenceuses des réseaux sociaux

01 Août 2020

Le jugement intervient quelques jours seulement après la condamnation par un autre tribunal de cinq Égyptiennes à deux ans de prison pour atteinte aux bonnes mœurs pour des contenus partagés sur TikTok.

Ces Egyptiennes avaient également publié des vidéos sur TikTok, jugées immorales par les autorités du pays conservateur.

Une influenceuse égyptienne a été condamnée mercredi à trois ans de prison pour "incitation à la débauche" après la publication de vidéos sur le réseau de partage de vidéos TikTok, la sixième condamnation de ce type en une semaine, a indiqué une source judiciaire. Toutes sont en état d'arrestation, mais elles peuvent faire appel du verdict.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite! Mawada al-Adham et Haneen Hossam, deux des cinq femmes condamnées ont été arrêtées ces derniers mois et disposant respectivement chacune de 2 millions et de 1,3 millions d'abonnés sur le réseau social.

McLaren et Gulf s'associent à nouveau !
Pour l'amateur de sport auto, espérons que ce deal donnera lieu à une superbe livrée " à l'ancienne " comme on en voyait plus! Les livres d'histoire regorgent d'histoires remarquables qui racontent ce que Gulf et McLaren ont accompli dans le passé.

Mme Hossam avait publié une vidéo dans laquelle elle assurait à ses abonnés que les filles pouvaient "se faire de l'argent en travaillant avec elle".

L'Égypte a imposé ces dernières années un contrôle strict sur internet avec des lois permettant aux autorités de bloquer les sites internet considérés comme une menace pour la sécurité nationale et de surveiller les comptes personnels des réseaux sociaux avec plus de 5.000 abonnés.

En Égypte, le taux de pénétration pour internet est de plus de 40 % parmi les 100 millions d'habitants. "Nous verrons ce qui se passera en appel", a déclaré Intissar al-Saeed, avocate qui défend certaines des plaignantes.

"Il y a une révolution technologique en cours et les législateurs doivent en tenir compte", avait auparavant expliqué à l'AFP l'avocat Tarek al-Awadi.

La justice égyptienne condamne 5 influenceuses des réseaux sociaux