Mardi, 4 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Arabie saoudite : le hajj débute à La Mecque avec plusieurs restrictions sanitaires

Arabie saoudite : le hajj débute à La Mecque avec plusieurs restrictions sanitaires

29 Juillet 2020

Pour éviter que le hadj ne se transforme en "super-contaminateur", à la manière du rassemblement évangélique de Mulhouse (Haut-Rhin) fin février mais à la puissance 1 000, les autorités saoudiennes ont décidé de maintenir la fermeture de La Mecque aux pèlerins étrangers.

Les pèlerins ont ensuite pris le chemin de Mina, 5 km à l'est de la Grande mosquée, pour y passer la nuit dans une ville de toile désinfectée selon les autorités.

En amont, ils doivent subir un test de dépistage, s'auto-isoler à leur domicile et pour certains porter un bracelet électronique, permettant aux autorités de retracer si besoin leurs déplacements et leurs contacts.

S'abritant du soleil sous des parapluies, portant des masques et se tenant à distance les uns des autres, ces pèlerins ont tourné autour de la construction cubique vers laquelle se tournent les fidèles musulmans du monde entier pour leurs prières, sous l'oeil vigilant de policiers et autres officiels.

Les pèlerinssélectionnés pour le hajj-1441 ont commencé ce mercredi 29 juillet le grand pèlerinage de La Mecque, le plus restreint de l'histoire moderne, avec de nombreuses précautions sanitaires pour cause de pandémie de coronavirus.

Le pays a enregistré environ 270 000 cas d'infection au nouveau coronavirus, l'un des taux les plus élevés du Moyen-Orient.

Selon parismatch, pour cause de covid19, les pèlerins cette année ne seront pas autorisés à toucher la Kaaba, afin de limiter les risques d'infection.

L'Atalanta s'impose sur le fil — Ita
Parme a pourtant ouvert le score grâce à son milieu de terrain suédois Dejan Kulusevski, buteur peu avant la mi-temps (1-0, 43e). Voici la liste de shopping du PSG! L'Atalanta passe provisoirement 2e au classement devant l'Inter.

La sélection des pèlerins pour le grand pèlerinage cette année a été critiquée, mais le ministre du Hajj Mohammed Benten a insisté sur la transparence du processus, soulignant que le critère déterminant avait été "la protection de la santé" des participants. Si la presse étrangère n'a pas été autorisée cette année à couvrir l'événement, les télévisions saoudiennes retransmettent en direct le pèlerinage.

"Je ne m'attendais pas à être béni parmi des millions de musulmans", s'est réjoui le pèlerin émirati Abdallah Al-Kathiri.

Les sept minarets de la grande mosquée de La Mecque (Arabie saoudite) vont se sentir seuls.

" C'est un sentiment indescriptible... d'autant plus qu'il s'agit de mon premier pèlerinage", a-t-il dit dans une vidéo du ministère saoudien des Médias.

Mais cette année, les fidèles se séparent au lieu de prier côte à côte alors que la pandémie de coronavirus remodèle la sainte expérience.

Pour l'économie nationale, cet encadrement du pèlerinage représente une perte importante, quand on sait que le tourisme religieux génère un chiffre d'affaires de 10.6 milliards d'euros chaque année. Le Hajj est l'une des principales prescriptions de l'Islam, sa date est déterminée annuellement selon le calendrier lunaire.

Arabie saoudite : le hajj débute à La Mecque avec plusieurs restrictions sanitaires