Dimanche, 25 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le gouvernement interdit les terrasses chauffées

Le gouvernement interdit les terrasses chauffées

28 Juillet 2020

Ce lundi 27 juillet, à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, le gouvernement va annoncer les premières mesures "réglementaires" inspirées par des propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Il prend pour exemple le décret sur les critères de la décence d'un logement qui "ne correspond même pas à l'étiquette G du diagnostic de performance énergétique", soit la pire. Concrètement, cela signifie que le locataire pourra se retourner contre le propriétaire s'il refuse de faire des travaux dans une passoire thermique. Environ 120.000 logements locatifs seraient concernés. Ce projet est actuellement soumis à consultation publique.

Les principales dispositions retenues portent sur la rénovation énergétique des bâtiment et la maîtrise de la consommation d'énergie, ainsi que la lutte contre l'artificialisation des sols.

Il sera interdit d'installer des chaudières au fuel et au charbon dans des logements neufs et "nous obligerons aussi, à partir de janvier 2022, à remplacer les chaudières au fuel ou au charbon qui sont en panne par une chaudière plus vertueuse", poursuit la ministre. Des aides financières sont prévues.

Une partie des mesures proposées par la Convention devrait être reprise dans le plan de relance du gouvernement qui sera dévoilé le 24 août.

Castex annonce 10.000 postes créés "au service d'une police plus visible" — Insécurité
Dans la cité azuréenne, un jeune homme a d'ailleurs été retrouvé mort ce samedi, dans un quartier sensible de la ville. Puis la forfaitisation des délits de stupéfiants "sera généralisée dès la rentrée" .

"Nous allons interdire le chauffage extérieur sur l'espace public, les terrasses" et obliger à "fermer les portes pour tous les bâtiments chauffés ou climatisés ouverts au public". La mesure s'appliquera après l'hiver 2020-2021, en raison de la crise du Covid-19.

Concernant les zones commerciales, une circulaire sera envoyée aux préfets pour qu'ils veillent "scrupuleusement à cette question d'artificialisation dans les dossiers d'autorisation commerciale", indique la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au Monde. "Sur tous les nouveaux projets susceptibles de détruire des terres agricoles ou des espaces naturels, ils saisiront la commission nationale d'aménagement commercial", explique Barbara Pompili.

D'autres mesures seront prises dans un second temps, dans le cadre d'une loi prévue pour 2021.

Dans l'attente de ce versant législatif, le gouvernement a concentré ses décisions sur des mesures réglementaires, en particulier dans le domaine du logement et des transports. Une réserve naturelle nationale doit voir le jour en forêt de la Robertsau, en Alsace.

Le gouvernement interdit les terrasses chauffées