Mercredi, 12 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Précommandes américaines de 100 millions de doses [Vidéo — Vaccins

Précommandes américaines de 100 millions de doses [Vidéo — Vaccins

25 Juillet 2020

Le président Donald Trump a reconnu la gravité de la situation sanitaire.

Les États-Unis ont précommandé mercredi 100 millions de doses d'un potentiel vaccin contre la COVID-19, qui progresse notamment sur le continent américain et en Australie, au moment où le nombre de cas déclarés vient d'atteindre les 15 millions dans le monde.

Dans un communiqué en anglais, les deux entreprises ont confirmé cette information.

Ces accords - sur 30 millions de doses pour l'Alliance entre la biotech allemande BioNtech et le laboratoire américain Pfizer et 60 millions (avec une option pour 40 millions supplémentaires) pour le français Valneva - viennent s'ajouter à un accord avec le groupe britannique AstraZeneca pour 100 millions de doses du vaccin que développe l'université d'Oxford, considéré comme parmi les plus prometteurs dans le monde.

"C'est n'importe quoi" : Amber Heard accusée de mentir sur ses blessures
C'est " tout à fait faux ", a affirmé l'actrice, indiquant qu'ils ne faisaient que " parler ". Il me disait: "Oh mon Dieu, mais qu'est-ce qui t'est arrivé?"

Les entreprises de biotechnologie Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi avoir signé un accord de 1,95 milliard de dollars avec les ministères américains de la Santé et de la Défense pour fournir des centaines de millions de doses d'un vaccin contre le coronavirus que les Américains devraient recevoir gratuitement une fois finalisé. Selon elles, une capacité de générer une réponse d'anticorps neutralisants chez les humains à des niveaux supérieurs ou égaux à ceux observés dans les sérums convalescents, a été constatée.

Ce projet de vaccin entre désormais dans une phase décisive d'essais cliniques à grande échelle, après des premiers résultats encourageants. Pourtant, des doses relativement faibles ont été utilisées.

Mais deux doses seront nécessaires pour immuniser une personne, un rappel devant être effectué sept jours après la première injection, a indiqué mercredi une porte-parole de Biontech à l'AFP. La transaction ne sera réalisée qu'à la condition que le BNT162, le candidat-vaccin de Pfizer et BioNTech, reçoive l'autorisation de la FDA.

Précommandes américaines de 100 millions de doses [Vidéo — Vaccins