Samedi, 8 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » "De bonnes nouvelles" en provenance de l’Université d’Oxford — Vaccin coronavirus

"De bonnes nouvelles" en provenance de l’Université d’Oxford — Vaccin coronavirus

21 Juillet 2020

Leur efficacité pour protéger du coronavirus devra encore être établie dans un essai de phase 3, sur un nombre de participants plus important, avant d'envisager leur commercialisation à grande échelle. Cette réaction immunitaire comprend la production d'anticorps, mais aussi de lymphocytes T. Les résultats des essais publiés lundi 20 juillet dans The Lancet sont euphoriques.

Ces résultats de l'essai de phase 2 sur des volontaires humains ouvrent la voie à un essai clinique plus large. Mais d'ores et déjà, le candidat-vaccin de CanSino Biologics a reçu le feu vert pour être utilisé dans l'armée chinoise. Le virus ainsi modifié ne se réplique pas dans l'organisme, ce qui le rend plus sûr notamment pour les patients fragiles. Cela signifie qu'ils permettent au système immunitaire du malade de reconnaître le nouveau coronavirus en cas d'infections. Sa réponse serait-elle suffisante pour le contrer?

"Si notre vaccin s'avère efficace, c'est une option prometteuse, car ce type de vaccin peut être fabriqué facilement à grande échelle", a commenté Sarah Gilbert, chercheuse à l'université d'Oxford.

La publication des données sur le vaccin développé par Astrazeneca intervient alors que d'autres laboratoires ont également dit lundi avoir enregistré des résultats positifs sur leurs essais de vaccin. Les effets secondaires les plus observés ont été de la fièvre, de la fatigue et une douleur au point d'injection du vaccin. Il s'agit d'un essai britannique et un autre chinois.

Cristiano Ronaldo raconte sa folle soirée record — Juventus
Sauf cataclysme, la Juve remportera un neuvième titre de champion d'Italie d'affilée. L'attaquant de la Juventus a en effet planté un doublé en début de deuxième période.

Seul l'essai chinois comportait des patients de plus de 55 ans, et chez ces derniers, les taux d'anticorps observés étaient moins élevés. "Il est possible qu'une dose supplémentaire (de vaccin) soit nécessaire pour entraîner une réponse immunitaire plus forte dans la population âgée", a estimé l'un des auteurs, Wei Chen, de l'Institut de Biotechnologie de Pékin. Pour y faire face, beaucoup de scientifiques à travers le monde œuvrent pour mettre au point un vaccin. "Ce qui laisse un bon espoir." a-t-il indiqué. Mais il faut des essais de plus grande ampleur pour évaluer précisément leur efficacité.

La course contre la montre que se livrent les laboratoires en quête d'un vaccin contre le Covid-19 est entrée dans la dernière ligne droite.

Seul le chinois Sinovac est aussi avancé: il a annoncé le 6 juillet que la 3e et dernière phase de développement de son vaccin débuterait "ce mois-ci", en collaboration avec le brésilien Butantan.