Mercredi, 12 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Coronavirus : "400 à 500 clusters actifs" en France selon Olivier Véran

Coronavirus : "400 à 500 clusters actifs" en France selon Olivier Véran

21 Juillet 2020

Contrairement à ce qu'a déclaré le ministre de la Santé sur franceinfo lundi, d'après le dernier point épidémiologique de Santé publique France, "au 15 juillet, 97 clusters étaient toujours en cours d'investigation, tous situés en France métropolitaine". En premier desquels le facteur de reproduction (R-eff). "Les volumes ne sont pas énormes par contre en dynamique épidémique, dès lors que c'est en augmentation, c'est inquiétant", a-t-il détaillé. " Nous constatons des signes inquiétants de reprise épidémique ", a indiqué ce matin sur Franceinfo le ministre de la Santé Olivier Véran, évoquant " entre 400 et 500 clusters actifs sur tout le territoire ". "Ça veut dire qu'on augmente le nombre de tests et on en trouve moins statistiquement et proportionnellement".

Deuxième type d'indicateur, les appels à SOS Médecins ou au Samu, qui peuvent augmenter mais qui peuvent être corrélés, a nuancé Olivier Véran, au départ des médecins traitants ou de famille en vacances.

Masque obligatoire dans les lieux publics clos : ce que l'on sait
Les lieux où le port du masque n'est pas obligatoire Le port du masque n'est pas imposé dans les espaces publics ouverts. D'autant que le port du masque y est déjà obligatoire si la distance de sécurité ne peut pas être respectée.

"L'incidence (le nombre de cas positifs par habitant) reste supérieure à 50 pour 100 000, qui est le seuil d'alerte que nous avions sélectionné pour considérer que le virus circulait trop activement sur un territoire, a poursuivi Olivier Véran, le taux de positivité des tests PCR réalisés ici était élevé puisqu'il était monté au dessus de 7-8%, il est désormais retombé à 3%". Il tempère néanmoins: "À ce stade, nous sommes très loin de la deuxième vague".

"Avec 100% d'augmentation des cas covid en Mayenne en date du 30 juin dernier, il était nécessaire d'agir massivement pour prévenir une reprise de l'épidémie" indiquait jeudi dernier Pierre Blaise, médecin à l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire.

Coronavirus :