Mercredi, 12 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » De vastes campagnes de vaccination d'enfants menacées à travers le monde

De vastes campagnes de vaccination d'enfants menacées à travers le monde

20 Juillet 2020

Pour le patron de l'OMS, les vaccins peuvent être administrés en toute sécurité même pendant la pandémie.

En mars, l'OMS a conseillé aux pays de suspendre temporairement les campagnes de vaccination de masse, jusqu'à ce que des mesures efficaces pour réduire la transmission du Covid-19 soient mises en place. Avant l'apparition du coronavirus fin 2019, le taux de vaccination DTP3 (diphtérie, tétanos et coqueluche) et rougeole stagnait déjà à 85%, avec 14 millions d'enfants non vaccinés par an, essentiellement en Afrique, rappellent l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) et l'Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance).

Le rapport avertit également que le nombre d'enfants susceptibles de ne pas être vaccinés cette année pourrait doubler en raison de la perturbation des services de vaccination due à la pandémie de coronavirus. Or, selon une étude en ligne réalisée en juin par ces deux agences, la pandémie a eu des répercussions sur les campagnes de vaccination dans les trois quarts des 82 pays étudiés.

Richard Mihigo, coordinateur des programmes d'immunisation et de vaccination pour l'Organisation mondiale de la Santé en Afrique, détaille les raisons de ce recul.

Le Grand Prix de France du 9 au 11 octobre 2020 — Moto
Quatre nouvelles courses auront enfin lieu à Aragon puis Valence pour un championnat qui pourrait se terminer le 15 novembre . Contraint de marquer une pause durant de longs mois, le MotoGP revient néanmoins avec un tout nouveau calendrier.

Une trentaine de campagnes de vaccination contre la rougeole sont menacées à travers le monde.

"En raison de ces perturbations et de leurs risques, le directeur général de l'OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus indique: "Les vaccins sont l'un des outils les plus puissants de l'histoire de la santé publique et plus d'enfants sont désormais vaccinés que jamais ".Cependant, il déplore que "[ndlr] la pandémie [ait] mis ces gains en péril".

Pourquoi c'est préoccupant. Le risque est d'anéantir les progrès durement acquis en matière de couverture vaccinale ces dernières années dans certaines régions, notamment en Inde, en Ethiopie et au Pakistan. Une position que rejoint Henrietta Fore: " Nous devons reprendre les programmes de vaccination de façon urgente avant que la vie d'enfants ne soit menacée par d'autres maladies. À l'en croire, "Nous ne pouvons pas échanger une crise sanitaire contre une autre".

De vastes campagnes de vaccination d'enfants menacées à travers le monde