Samedi, 15 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Covid-19 : comment expliquer la hausse du taux de reproduction en Bretagne?

Covid-19 : comment expliquer la hausse du taux de reproduction en Bretagne?

18 Juillet 2020

Le Département enregistre ainsi un taux de 2,26, soit plus de deux personnes contaminées par une personne porteuse du virus.

Le taux de reproduction du coronavirus connaît une hausse en France par rapport aux niveaux précédemment observés.

Ce taux, s'il est "un des paramètres importants pour évaluer la dynamique de la transmission du virus" peut "être influencé artificiellement à la hausse si les données utilisées pour son calcul reflètent d'autres facteurs que la transmission du virus dans la population", explique Santé publique France. Un R0 est orange lorsqu'il oscille entre 1 et 1,5 et vire au rouge au-delà de 1,5.

Six autres régions inquiètent les autorités car le taux de reproduction du virus dépasse 1.

L'épidémie est-elle en train de répartir en Bretagne?

Coronavirus: Boris Johnson estime la fin de l'épidémie en décembre
Et le gouvernement conservateur de "BoJo" se retrouve sous le feu des critiques pour sa gestion de la crise. Il espère un " retour à la normale au plus tôt à partir de novembre, peut-être à temps pour Noël".

Le taux de reproduction n'est pas le seul indicateur à prendre en compte. Le taux d'incidence, nombre de patients testés positifs pour 100 000 habitants sur une semaine, et le taux d'occupation des lits en réanimation sont restés au vert. Pour la première fois, la semaine dernière le "R0" était passé au niveau national juste au-dessus de 1.

"En Bretagne, tous les départements ne sont pas concernés de la même manière par le regain de l'épidémie". Ce vendredi, sur les sept derniers jours, 107 cas ont été détectés dans le Finistère, 5 dans le Morbihan, 44 en Ille-et-Vilaine et 18 dans les Côtes d'Armor.

C'est justement le cas pour la Bretagne, où quatre foyers ont été identifiés dans le Finistère et un dans les Côtes-d'Armor, ce qui a "induit un plus grand nombre de dépistage et donc" une augmentation du taux de reproduction, est-il précisé.

D'autre part, la taux d'incidence de tests positifs - les tests PCR positifs - s'établit à 50,76 tests positifs pour 100 000 habitants en Mayenne selon les derniers chiffres de l'Agence régionale de Santé (ARS) des Pays de la Loire.

" La situation en Bretagne, si elle n'est à ce jour pas alarmante, n'en fait pas moins l'objet d'une grande attention " pour parvenir à maîtriser l'épidémie, résume la porte-parole de Santé Publique France. Le préfet du Finistère a imposé le port du masque sur certains marchés et dans les " lieux publics clos " situés sur des îles, particulièrement concernées par l'afflux de touristes.

Covid-19 : comment expliquer la hausse du taux de reproduction en Bretagne?