Dimanche, 9 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Huawei exclu du réseau 5G britannique

Huawei exclu du réseau 5G britannique

15 Juillet 2020

Celles-ci ont été imposées à Huawei en mai, après la décision initiale du Royaume-Uni sur les fournisseurs à haut risque, précise le gouvernement dans un communiqué publié sur son portail électronique. "Cela n'a pas été une décision facile, mais c'est la bonne pour les réseaux télécoms britanniques, pour notre sécurité nationale et pour notre économie, maintenant comme à long terme", a ajouté Oliver Dowden.

Malgré plusieurs mises en garde de Washington qui accuse Huawei d'espionnage pour le compte de Pékin, Londres avait permis en janvier au géant des télécoms chinois de construire jusqu'à 35 % de l'infrastructure non stratégique nécessaire pour déployer le nouveau réseau 5G du pays.

"La décision du Royaume-Uni reflète un consensus international grandissant sur le fait que Huawei et d'autres acteurs représentent une menace pour la sécurité nationale car ils restent redevables au Parti communiste chinois", a indiqué mardi Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump.

D'après la presse britannique, le gouvernement va interdire l'installation de nouveaux équipements Huawei dans son réseau télécoms dès l'an prochain, et des détails seront divulgués par le ministre de la Culture Oliver Dowden au Parlement après la réunion du NSC.

Les 3 pistes prioritaires pour remplacer Osimhen — Lille
Il devrait selon le journal français y signer un contrat de 5 ou 6 ans, contre un énorme chèque de 81 millions d'Euros. Le club va enregistrer dans les prochaines heures le départ de Victor Osimhen à Naples pour un montant exceptionnel.

Mais face à la grogne des Etats-Unis et de députés conservateurs, le gouvernement avait laissé entendre qu'il durcirait sa position, mettant en avant le risque sécuritaire que peut représenter la présence de l'équipementier dans ses infrastructures.

Ce délai de sept ans devrait satisfaire les opérateurs britanniques comme BT, Vodafone et Three, qui craignaient de devoir consacrer des milliards de livres sterling au remplacement rapide de leurs équipements en cas d'échéance plus proche.

Alors que Boris Johnson avait fait de l'amélioration du réseau de télécoms britannique une promesse de campagne, son ministre de la Culture a reconnu que l'exclusion de Huawei retarderait le déploiement de la 5G au Royaume-Uni de deux à trois ans, entraînant un coût allant jusqu'à deux milliards de livres (environ 3,4 milliards de dollars canadiens). Le Finlandais Nokia et le Suédois Ericsson sont prêts à relever le défi. La décision risque d'exacerber les tensions avec Pékin.

Downing Street a promis d'étendre les droits à l'immigration, et à terme l'accès à la citoyenneté britannique, pour des millions d'habitants de son ex-colonie, une mesure dénoncée par la Chine comme une "ingérence grossière " dans ses affaires intérieures.

Huawei exclu du réseau 5G britannique