Vendredi, 7 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le conservateur Andrzej Duda en tête du second tour — Présidentielle en Pologne

Le conservateur Andrzej Duda en tête du second tour — Présidentielle en Pologne

13 Juillet 2020

Le Président sortant Andrzej Duda est donné gagnant au second tour de la présidentielle polonaise avec 50,4% des voix contre 49,6% pour son rival, le candidat de la Coalition civique (PO) et maire de Varsovie Rafal Trzaskowski, d'après les résultats d'un sondage sortie des urnes. Ces premières estimations devaient cependant être prises avec prudence, car l'écart semble très faible, prévient notre correspondant à Varsovie, Thomas Giraudeau.

Le chef de l'État sortant Andrzej Duda arrive en tête de l'élection présidentielle en Pologne avec 51,2 % des voix au deuxième tour, montrent lundi les résultats de la quasi-totalité des bureaux de vote.

Le résultat de ce second tour sera décisif pour l'avenir du gouvernement du parti conservateur et nationaliste Droit et Justice (PiS), que ses détracteurs accusent de faire reculer les libertés démocratiques acquises il y a trois décennies à la chute du communisme.

Le vote devait avoir lieu en mai, mais il a dû être reporté en raison de la pandémie de Covid-19.

Des applications comme Spotify temporairement perturbées par un bug de Facebook
Prévenu du problème, Facebook a indiqué que ses équipes étaient déjà occupées à régler la situation. Spotify a suggéré qu'il connaissait une panne généralisée et a tweeté: " Quelque chose est faux.

D'un autre côté, M. Duda pouvait compter sur la mobilisation des électeurs dans les régions rurales de la Pologne. "Cela représente quelque 500.000 voix, et plus de 70% des Polonais votant à l'étranger sont en faveur de Trzaskowski", a déclaré M. Mocek.

L'élection, disputée à couteaux tirés, a été marquée par un taux de participation très élevé pour la Pologne, de 67,9%.

Andrzej Duda, qui a promis de défendre les aides sociales populaires mises en place par le PiS, a bénéficié du soutien ferme d'agriculteurs, ouvriers, chômeurs et retraités, alors que Rafal Trzaskowski a tenté de réunir un électorat bien plus disparate.

"Ces élections sont une confrontation de deux visions de la Pologne, entre le blanc-et-rouge et l'arc-en-ciel", avait résumé vendredi le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro, faisant référence au drapeau national polonais et au symbole utilisé par la communauté LGBT. Rafal Trzaskowski, quant à lui, est favorable aux partenariats civils y compris entre personnes du même sexe. Sa décision de signer une déclaration de soutien aux LGBT a incité nombre de régions de l'est rural et le plus conservateur du pays à se proclamer " zones libres de LGBT ". "Les Polonais n'ont pas opté pour le changement proposé par Rafal Trzaskowski". Virus oblige, les électeurs se présentaient masqués dimanche matin au bureau de vote du quartier de Mokotov, à Varsovie, et, après s'être passé les mains au gel désinfectant, utilisaient leur propre stylo pour voter.

Le conservateur Andrzej Duda en tête du second tour — Présidentielle en Pologne