Samedi, 8 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Trump porte un masque en public : pourquoi ce n'est pas anodin

Trump porte un masque en public : pourquoi ce n'est pas anodin

12 Juillet 2020

Donald Trump a effectué ce samedi près de Washington une visite dans un centre médical de l'armée pour laquelle il s'est muni d'un masque, une première pour le président américain, qui avait jusqu'alors refusé de se protéger le visage lors de ses apparitions publiques malgré la propagation du coronavirus.

J'aurai probablement un masque, avait dit quelques instants plus tôt le président américain alors qu'il quittait la Maison-Blanche, justifiant ce geste par les circonstances.

Un virage à 180 degrés. Tant et si bien que Donald Trump a largement participé à faire du port du masque, fortement recommandé par les autorités sanitaires américaines, un sujet de discorde, une ligne de fracture politique, en rassemblant des meetings de partisans à visage découvert, et moquant son adversaire démocrate dans la course présidentielle Joe Biden pour sa prudence masquée. "Je ne voulais pas donner aux journalistes le plaisir de le voir", avait-il ironisé. "Allons donc..." Je n'ai jamais été contre les masques", a-t-il même prétendu.

Brigitte Macron et la "violence" de l’Elysée
Celle qui "se tient à distance de la politique" assure "faire de son mieux" envers les Français s'excuse "s'il y a des ratages". Brigitte Macron , née Trogneux, partage la vie d'Emmanuel Macron depuis de nombreuses années. "C'est important.

Il avait ainsi contribué à faire de cette question un enjeu de controverse politique, car le refus de porter le masque est vu dans une partie de la société américaine comme une affirmation de la liberté individuelle du citoyen face aux autorités fédérales et internationales. Samedi pourtant, l'équipe de campagne du président a abondement tweeté les photos du Président portant un masque.

La pression était très forte ces derniers jours pour que le président républicain adresse un signal en faveur du port du masque, car les États-Unis sont en train de perdre le contrôle de l'épidémie avec un nombre de cas de COVID-19 qui explose, en particulier dans les États du Sud, comme la Floride et le Texas. Les Etats-Unis ont enregistré vendredi près de 65.000 nouveaux cas, surtout dans des Etats gouvernés par des Républicains et qui avaient levé plus vite que d'autres les mesures de confinement et de restrictions prises au mois de mars.

Trump porte un masque en public : pourquoi ce n'est pas anodin