Vendredi, 7 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Une fête nationale sous Covid-19 — Etats-Unis

Une fête nationale sous Covid-19 — Etats-Unis

06 Juillet 2020

Entre les portraits de granit de quatre de ses prédécesseurs - George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln - et une foule acquise à sa cause scandant "four more years" ("quatre ans de plus"), le président américain s'est posé en défenseur de l'"intégrité" de son pays. " Nous allons dire la vérité telle qu'elle est, sans nous excuser: les Etats-Unis d'Amérique sont le pays le plus juste et le plus exceptionnel ayant jamais existé sur la Terre", et " les Américains sont forts et fiers ", a-t-il lancé.

Le président américain Donald Trump a marqué samedi la fête nationale américaine par un discours aux accents de réunion de campagne dans une Amérique divisée, sur fond de regain du Covid-19.

Au moins 53 069 nouvelles infections au coronavirus ont ainsi été recensées jeudi en 24 heures, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence, un niveau record depuis le début de la pandémie.

En plein débat sur les statues mises à terre par des manifestants antiracistes, M. Trump avait déjà dénoncé vendredi soir, depuis l'imposant monument du Mont Rushmore, "une campagne visant à effacer notre histoire, diffamer nos héros, supprimer nos valeurs et endoctriner nos enfants".

Nombre d'États ont dû mettre le déconfinement sur pause, voire faire machine arrière, refermant à la hâte bars et plages. Le gouverneur républicain du Texas a annoncé que le port du masque serait désormais obligatoire dans les lieux publics. Nous n'avons jamais été à la hauteur de cette idée, a déclaré l'ancien vice-président de Barack Obama. "Vaincre ce virus demandera la mobilisation de tous". Portera-t-il enfin un masque en public pour donner l'exemple comme le réclament nombre d'élus et de personnalités, y compris dans son propre camp?

Ronaldo soulagé après son coup franc — Juve
D'abord, Gianluigi Buffon est devenu le joueur le plus capé de la Serie A après avoir disputé son 648e match, soit un de plus que son compatriote Paolo Maldini .

Le locataire de la Maison-Blanche, qui était accompagné de son épouse Melania Trump, savait pouvoir compter sur un accueil chaleureux dans le Dakota du Sud, État peu peuplé qu'il a remporté en 2016 avec plus de 60 % des voix. Sur Fox News, la gouverneure républicaine, Kristi Noem, a indiqué que des masques seront distribués gratuitement à ceux qui se joindront à la fête.

" Nous avons dit à ceux qui sont inquiets qu'ils peuvent rester chez eux ", avait-elle expliqué". "Mais il n'y aura pas de distanciation sociale ".

Donald Trump évoque, lui, depuis longtemps sa fascination pour ce site sculpté de 1927 à 1941 dans la chaîne montagneuse des Black Hills.

Au-delà de toute considération politique, il est peu probable que cela arrive un jour.

" La roche qui se trouve autour des visages (des présidents) ne permet pas de sculpture supplémentaire ", explique-t-elle, rappelant par ailleurs que le sculpteur, Gutzon Borglum, voulait représenter les idéaux des 150 premières années de l'histoire américaine - naissance, croissance, développement, préservation - et que son œuvre est par conséquent achevée. Sa manière d'ignorer la situation est sous le feu des critiques. Et pour mieux marquer le contraste avec celui qu'ils estiment être " le pire président " de l'histoire.

Une fête nationale sous Covid-19 — Etats-Unis