Vendredi, 7 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'Ocean Viking autorisé à débarquer, mais seulement après une quarantaine

L'Ocean Viking autorisé à débarquer, mais seulement après une quarantaine

05 Juillet 2020

Selon, huffingtonpost.fr, deux hommes se sont jetés par-dessus bord dans un geste désespéré, jeudi.

Les 180 migrants secourus par le bateau humanitaire Ocean Viking en Méditerranée ont été testés dimanche au Covid-19 avant d'être placés en quarantaine sur un navire en Sicile. Et la tension est devenue telle à bord de l'Ocean Viking que le navire humanitaire qui a recueilli 180 migrants en Méditerranée s'est déclaré ce vendredi 3 juillet en "état d'urgence". L'une des deux femmes à bord est enceinte de cinq mois. Vendredi, avant même la distribution du petit-déjeuner, une autre tentative de suicide ainsi qu'une bagarre impliquant plusieurs migrants ont eu lieu à bord du bateau.

Alors qu'ils pensaient que leur voyage en mer n'allait prendre que deux jours, ils ont rapidement déchanté lorsqu'ils se sont trouvés incapables d'accoster.

Le pont est désormais divisé en plusieurs groupes, explique encore l'AFP: d'un côté, environ 130 migrants "patientent dans le calme", espérant rejoindre les rives de l'Europe après avoir fui la Libye; de l'autre, 44 Tunisiens, Marocains et Egyptiens composent "une minorité agitée" pour laquelle SOS Méditerranée a demandé une évacuation médicale en raison de "détresse psychologique aiguë". Depuis vendredi, c'est aussi l'équipage qui est visé par ces menaces - parfois de mort -, émanant d'un même groupe, rapporte encore Le Point. Bloqués depuis plus d'une semaine en mer, certains migrants ont développé une paranoïa, explique SOS Méditerranée.

Tokyo demande à Washington d'extrader deux complices de Carlos Ghosn
Arrêtés le 20 mai à Harvard, dans le Massachusetts, à la demande du Japon , les deux hommes sont en détention aux Etats-Unis. Deux hôtesses de l'air risquent par ailleurs un an de prison pour "non-dénonciation d'un crime".

Voilà une semaine que le navire Ocean Viking a effectué sa première demande d'attribution d'un port pour débarquer les personnes à bord, mais après sept requêtes auprès des autorités italiennes et maltaises, le bateau de l'ONG SOS Méditerranée a reçu une réponse négative des deux pays. Une solution qu'a déplorée SOS Méditerranée, pour qui la situation actuelle est la "conséquence directe d'un blocage long et inutile en mer".

" C'est Malte qui nous a alerté et nous a donné la position de l'un des bateaux en détresse et maintenant ils ne décrochent pas le téléphone".

Il n'y a aucune raison pour ces personnes de rester à bord, ni légale ni morale. "Le navire (Ocean Viking) fait route en ce moment vers ce port que nous pensons rallier d'ici demain (lundi) matin", a expliqué l'ONG.

La situation s'était fortement dégradée à bord du bateau qui cherchait depuis des jours un port où pouvoir débarquer les rescapés.

L'Ocean Viking autorisé à débarquer, mais seulement après une quarantaine