Samedi, 8 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Russie : Vladimir Poutine autorisé à se maintenir au pouvoir jusqu'en 2036

Russie : Vladimir Poutine autorisé à se maintenir au pouvoir jusqu'en 2036

02 Juillet 2020

" Dans le système russe, qui a au moins les signes extérieurs d'un système démocratique, le président Poutine organise un référendum " dont " beaucoup considèrent que l'on sait d'avance qu'il débouchera sur l'extension de facto à vie de son pouvoir", a encore dit Stephen Biegun.

Lors du vote de ce mercredi 1er juillet, une écrasante majorité des Russes ont approuvé le projet de réforme constitutionnelle, indiquent les premiers résultats du référendum annoncée par la Commission centrale des élections.

Le scrutin, prévu à l'origine en avril, a été repoussé à cause de la pandémie de coronavirus.

Le doute n'est guère permis quant à l'issue du vote: les réformes ont été approuvées par le législateur en début d'année et le nouveau texte de la Constitution est déjà en vente dans les librairies. Pour éviter une trop forte affluence dans les bureaux de vote, le scrutin a été étalé sur une semaine. Vladimir Poutine s'est, lui, adressé mardi aux 110 millions d'électeurs pour les appeler à garantir "la stabilité, la sécurité et la prospérité" d'un pays qu'il se targue d'avoir rebâti après le chaos ayant suivi la chute de l'URSS. Il en a pourtant été assez peu question durant la campagne, les partisans du " oui " préférant insister sur les valeurs conservatrices traditionnelles qui seront inscrites désormais dans la Constitution.

L'enjeu principal de ce vote était la possibilité pour Vladimir Poutine d'effectuer deux nouveaux mandats et de rester au pouvoir s'il le souhaite jusqu'en 2036. Courant juin, il a jugé ce changement nécessaire pour que le pays ne se perde pas dans "une quête de successeurs potentiels". Un autre amendement de cette réforme permet à Vladimir Poutine de rester au Kremlin jusqu'en 2036, l'année de ses 84 ans.

Mercato / PSG : Tanguy Kouassi signe au Bayern Munich (officiel)
Le défenseur central Tanguy Kouassi (ex-PSG) a décidé de s'engager officiellement au Bayern Muncih cet été. Selon le site officiel de l'écurie bavaroise, Kouassi a paraphé un engagement " jusqu'au 30 juin 2024 " .

La révision introduit aussi dans la Constitution des principes conservateurs chers au président, tels que la foi en Dieu, le mariage réservé aux hétérosexuels, ou encore l'enseignement patriotique. D'autres réformes renforcent aussi certaines prérogatives présidentielles.

Les détracteurs de Vladimir Poutine, notamment l'opposant Alexeï Navalny, jugent que le référendum n'a d'autre but que de lui garantir "une présidence à vie" et que les autres mesures ont visé à faire aller les Russes aux urnes.

Selon les critiques du système, le pouvoir a multiplié les ruses pour s'assurer un succès retentissant et une participation forte. Le vote intervient alors que la popularité de M. Poutine a souffert d'une réforme décriée des retraites et de la crise du coronavirus. De mai 2018 à mai 2020, son taux d'approbation mesuré par l'institut indépendant Levada est passé de 79% à 59%. L'aspect le plus insolite aura été l'installation de lieux de vote de fortune en extérieur, dans les cours ou sur des terrains de jeux, sans grand respect du secret du vote ni surveillance adéquate des urnes. Navalny dénonce un " énorme mensonge ".

Le but de la manœuvre, d'après l'opposition, n'est pas de protéger l'électorat du coronavirus, mais de se fabriquer un résultat sur mesure.

L'ONG spécialisée dans l'observation électorale Golos, honnie des autorités, a en outre dénoncé des pressions hiérarchiques sur les fonctionnaires et salariés pour qu'ils aillent voter.

Russie : Vladimir Poutine autorisé à se maintenir au pouvoir jusqu'en 2036