Samedi, 4 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Plus de 160 entreprises boycottent maintenant Facebook

Plus de 160 entreprises boycottent maintenant Facebook

30 Juin 2020

Sous la pression, Facebook a lâché du lest sur les principes affichés par son fondateur Mark Zuckerberg. Le réseau social a annoncé qu'il allait interdire davantage de types de messages haineux dans les publicités et prévoit d'ajouter des avertissements aux publications problématiques qu'il laisse en ligne.

"Nous élargissons également nos politiques pour mieux protéger les immigrants, les migrants, les réfugiés et les demandeurs d'asile contre les publicités suggérant que ces groupes sont inférieurs ou exprimant du mépris, du rejet ou du dégoût envers eux", a écrit M. Zuckerberg.

Des organisations de la société civile américaine, dont la Ligue antidiffamation (ADL) et l'Association nationale pour l'avancement des personnes de couleur (NAACP) ont ainsi appelé les annonceurs à boycotter Facebook en juillet, pour obtenir une meilleure régulation des groupes y incitant à la haine, au racisme ou à la violence.

Le réseau social va retirer les publicités affirmant que les personnes de certaines origines, ethnies, nationalités, genre ou orientation sexuelle représentent une menace pour la sécurité ou la santé des autres, a indiqué le patron Mark Zuckerberg dans un discours sur son profil Facebook le 26 juin. Mais vendredi, il a lui-même détaillé le durcissement de sa position.

Coca-Cola, l'une des marques les plus connues au monde qui dépense des sommes colossales en publicité, a aussi annoncé vendredi soir qu'elle suspendait pendant au moins 30 jours toute promotion sur tous les réseaux sociaux, exigeant qu'ils fassent preuve de plus de "transparence et de responsabilité", notamment sur la question du racisme.

Ne commercialisera bientôt plus l'Oculus Go — Facebook
Les mises à jour des applications existantes et l'ajout de nouvelles à l'Oculus Store seront stoppés en décembre 2020. Il est vrai que l'Oculus Go n'est 'que' capable de prendre en charge trois axes.

L'action de Facebook a d'ailleurs chuté de 8,3 %, vendredi, faisant fondre la valeur boursière de l'entreprise de plus de 56 G$ américains, d'après Bloomberg.

Starbucks, Coca-Cola et le géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever, notamment, ont annoncé une pause similaire ce week-end. Contrairement à Twitter qui considérait qu'il y avait incitation à la haine, Facebook avait refusé d'intervenir sur des messages polémiques de Donald Trump.

"Les marques ont le devoir d'aider à construire un écosystème numérique fiable et sûr (.)".

Après des critiques à l'encontre de Facebook pour ses écueils dans la modération de contenus haineux et de la désinformation, et particulièrement en période électorale aux États-Unis, ce boycott qui touche à la poule aux œufs d'or de Facebook ne se cantonne pas à Unilever. Et pour les publications "border-line", un avertissement sera apposé.

Plus de 160 entreprises boycottent maintenant Facebook