Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Convention climat : Emmanuel Macron se dit prêt à un référendum en 2021

Convention climat : Emmanuel Macron se dit prêt à un référendum en 2021

30 Juin 2020

Le président s'est montré favorable à la plupart des mesures proposées par la Convention citoyenne pour le climat à l'exception de trois. Au lendemain du second tour des élections municipales marquées par la victoire spectaculaire des écologistes dans plusieurs grandes villes comme Lyon ou Bordeaux, le président de la République a détaillé par le menu sa réponse aux 150 membres de la Convention citoyenne sur le climat, reçus dans le cadre bucolique et champêtre des jardins de l'Élysée.

Tout comme le souhait, émis par Emmanuel Macron, "de rencontrer la CCC une fois par mois, pour faire le point sur l'avancée des 149 propositions qu'elle a lancées dans le débat public ".

Je m'y étais engagé, je tiens parole: 146 propositions sur les 149 que vous avez formulées seront transmises soit au Gouvernement, soit au Parlement, soit au peuple français.

Emmanuel Macron s'est en outre dit "prêt" à soumettre à des référendums dès 2021 certaines propositions, d'une part pour modifier la Constitution afin d'y "introduire les notions de biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique", d'autre part pour des mesures spécifiques.

Laurence Tubiana se félicite aussi qu'Emmanuel Macron ait "soutenu l'ensemble des propositions" car "elles ont été prises un peu en otage avec la question de la limitation de la vitesse", une mesure écartée qu'il faut "peut-être garder pour après".

Margot Robbie sera la star d'un nouveau film — Pirates des Caraïbes
La comédienne retrouvera Christina Hodson , la scénariste de 'Birds of Prey' , qui sera chargée d'écrire ce futur film. Ce long-métrage, dont on ignore encore l'intrigue, se concentrera cette fois-ci sur un personnage féminin.

Quinze milliards d'euros en plus, sur deux ans, seront par ailleurs injectés dans la conversion écologique.

Le chef de l'Etat n'a pas repris non plus la proposition de la Convention de réécrire le préambule de la Constitution en plaçant l'environnement au-dessus de des autres valeurs fondamentales de la République.

"La transition écologique ne doit pas se faire au détriment des communes, des régions les plus enclavées", a plaidé le chef de l'Etat, expliquant aussi vouloir éviter que les travaux de la convention ne "s'abîment dans une polémique". Création de nouvelles conventions citoyennesLe Président de la Répubique a aussi souhaité la création de nouvelles conventions citoyennes, "sur d'autres sujets" que le climat, et annoncé la prochaine transformation du Conseil économique social et environnemental (Cese) en "chambre des conventions citoyennes".

Emmanuel Macron a en revanche approuvé le principe d'un moratoire sur les nouvelles zones commerciales dans la périphérie des villes ainsi que celui de mesures d'aides pour la rénovation des bâtiments.

Convention climat : Emmanuel Macron se dit prêt à un référendum en 2021