Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Général iranien tué en Irak : l'Iran veut poursuivre 36 personnes, dont Trump

Général iranien tué en Irak : l'Iran veut poursuivre 36 personnes, dont Trump

29 Juin 2020

D'après le procureur de Téhéran Ali Alqasimehr, cité par l'agence de presse officielle Fars, l'aide d'Interpol a été sollicitée afin d'arrêter le président américain.

Le chef de l'Etat et 35 autres Américains sont visés par un mandat d'arrêt après la mort en janvier dernier du général iranien Soleimani, tué par une frappe US.

"L'Autorité judiciaire a lancé un mandat d'arrêt et réclamé une notice rouge d'Interpol pour ces personnes", a-t-il ajouté, précisant qu'elles étaient recherchées pour "meurtre" et "action terroriste". Elle a expliqué qu'elle n'était pas en accord avec ses règles et sa constitution, qui stipule "qu'il est strictement interdit à l'organisation d'entreprendre toute intervention ou activité à caractère politique, militaire, religieux ou racial".

Qassem Soleimani, chef de la Force Al-Qods - unité d'élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique d'Iran -, a été tué le 3 janvier dans un raid américain près de l'aéroport de Bagdad avec son lieutenant, l'Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, le leader des paramilitaires pro-Iran dans ce pays.

International : PSG : Diarra et Buffon ont marqué Mbappé
Il a fait des erreurs, il m'a donc conseillé .il m'a aidé lors de moments compliqués. "Il sait de quoi il parle", a-t-il ajouté. Le champion du monde l'a rapporté dans un sujet de L'Équipe consacré à l'après-carrière de l'ancien milieu de terrain.

Le mandat d'arrêt a été émis par l'Iran contre Trump et des dizaines d'autres responsables américains. Si cela ne risque pas d'arriver, la notice rouge pourrait limiter la capacité de déplacement de Trump dans des pays alliés de l'Iran et surtout aviver les tensions entre les deux pays.

Sauf que d'après les observateurs internationaux, il s'agit avant tout d'une manœuvre politique iranienne, qui n'a aucune chance d'être suivie d'effet.

"C'est de la propagande que personne ne prend au sérieux et qui fait passer les Iraniens pour des idiots", a ajouté M. Hook, actuellement en tournée dans le Golfe.

Général iranien tué en Irak : l'Iran veut poursuivre 36 personnes, dont Trump