Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Affaires: le parquet national financier assure toujours "respecter la règle de droit"

Affaires: le parquet national financier assure toujours "respecter la règle de droit"

29 Juin 2020

Penelope Fillon, sa femme, a été condamnée à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans d'inégibilité et 375 000 euros d'amende.

Jusqu'en début d'après-midi, l'incertitude avait régné sur le rendu de ce jugement en raison d'une demande de réouverture des débats de la défense.

Via leurs avocats, les époux Fillon ont d'ores et déjà annoncé faire appel de la décision.

Le tribunal a condamné l'ancien premier ministre à une peine de 5 ans d'emprisonnement dont 3 avec sursis, 375 000 euros d'amendes et une peine d'inéligibilité de 10 ans. Nathalie Gavarino, la présidente de la 32e chambre a déclaré coupables François et Penelope Fillon, ainsi que Marc Joulaud, l'ancien suppléant du député, de détournement de fonds publics. Les avocats de la défense voulaient en effet que les déclarations de l'ancienne procureure du parquet national financier soit prise en compte.

Ce que décrit M Houlette, notamment des demandes pressantes de remontées d'informations, n'a rien d'illégal mais a relancé dans le clan Fillon les accusations d'instrumentalisation de la justice et conduit Emmanuel Macron à saisir pour avis le Conseil supérieur de la magistrature.

L'affaire avait commencé durant la campagne présidentielle 2017 après les révélations du Canard Enchaîné qui faisait état du caractère fictif de l'emploi d'assistante parlementaire de Pénélope Fillon auprès de son mari.

Google effacera ce qu’il sait de vous après 18 mois — Vie privée
Ces suppressions des données historiques ne seront pas réalisées dans le dos des utilisateurs. Désormais, le "check-up sécurité" intégrera également une partie liée aux mots de passe.

Le tribunal est allé au delà des réquisitions en le condamnant à cinq ans d'inéligibilité, trois ans de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende avec sursis.

A 66 ans, François Fillon, désormais retraité de la politique, s'est reconverti dans la finance.

Penelope Fillon a été pour sa part reconnue coupable de complicité et de recel de détournement de fonds publics.

François Fillon s'est évertué à expliquer que le travail de collaborateur est d'autant plus varié lorsque celui-ci est le conjoint, pratique désormais interdite.

"Pour l'accusation, au contraire, ces activités relèvent davantage du " rôle social d'un conjoint d'élu " que d'un réel emploi d'assistant parlementaire, lequel est donc " fictif ". Partie civile, l'Assemblée nationale réclame plus d'un million d'euros de dommages et intérêts si les emplois litigieux étaient jugés fictifs.

Affaires: le parquet national financier assure toujours