Samedi, 11 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'ex-patron de Wirecard va être libéré sous caution — Marché

L'ex-patron de Wirecard va être libéré sous caution — Marché

27 Juin 2020

Le parquet a indiqué cet après-midi que Markus Braun sera libéré dès qu'il se sera acquitté d'une caution de cinq millions d'euros.

Les procureurs ont déclaré que Braun s'était rendu lundi soir et serait conduit mardi devant un juge d'instruction qui décidera alors s'il doit rester en détention.

Les enquêteurs soupçonnent aussi que M. Braun ait agi avec d'"autres auteurs" au siège de l'entreprise bavaroise.

La justice allemande a annoncé mardi l'arrestation de l'ancien président de la société financière Wirecard, impliquée dans un vaste scandale de possibles comptes fictifs aux Philippines.

Cette affaire a des ramifications aux Philippines: c'est là que les 1,9 milliard de fonds étaient censés se trouver sur des comptes appartenant à des banques. L'action remontait mardi en matinée de près de 16 %, à 16,7 euros. Pour aggraver le tout, l'avocat censé superviser aux Philippines la gestion des comptes pour Wirecard est introuvable.

Mais dans une déclaration transmise à l'hebdomadaire Der Spiegel, il a nié être au courant des "supposées malversations".

Antwerp: Dieumerci Mbokani, l'arbre qui cache la forêt
Le Great Old a annoncé jeudi soir la prolongation de contrat du meilleur buteur du dernier championnat. Fin du feuilleton concernant l'avenir de Dieumerci Mbokani .

La justice soupçonne dorénavant une vaste fraude.

Longtemps perçue comme une "success story" de la finance allemande, la société de paiements en ligne Wirecard se retrouve empêtrée dans une spirale qui rappelle le sort du groupe d'énergie américain Enron au début des années 2000.

L'agence de notation Moody's a retiré Wirecard de sa surveillance et l'avenir de cette dernière reste suspendu au soutien des banques, qui pourraient fermer le robinet du crédit. Et affirmé ne pas pouvoir " exclure une révision des résultats des années précédentes ".

Wirecard est au départ une startup allemande créée en 1999, ayant au départ servi d'intermédiaire dans des paiements électroniques réalisés pour l'industrie du porno et des jeux en ligne. Lorsqu'il sera libéré, il devra se présenter à la police chaque semaine.

Désormais, c'est une avalanche de problèmes judiciaires qui se profile pour elle.

Mais depuis le début du mois de juin, le parquet de Munich enquête sur l'ensemble de son directoire. Ils auraient cherché à travers plusieurs communiqués en mars et avril à embellir une expertise comptable à venir du cabinet KPMG.

L'ex-patron de Wirecard va être libéré sous caution — Marché