Samedi, 4 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Les fouilles terminées dans les Ardennes, le corps introuvable — Affaire Mouzin/Fourniret

Les fouilles terminées dans les Ardennes, le corps introuvable — Affaire Mouzin/Fourniret

26 Juin 2020

Les fouilles dans deux anciennes propriétés ayant appartenu au tueur en série Michel Fourniret sont terminées.

Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes en Seine-et-Marne. Elle se trouve à Ville-sur-Lumes, près de Charleville-Mézières.

La juge d'instruction parisienne Sabine Kheris, qui a quitté le site en fin d'après-midi jeudi, était à la tête de ces opérations de recherche, débutées lundi à Ville-sur-Lumes, à une dizaine de kilomètres. Les médias citent le château du Sautou et dans une maison de Ville-sur-Lumes (Ardennes), où Michel F.et son épouse ont vécu.

Régulièrement visitée par Michel Fourniret jusqu'à son arrestation en 2003, la propriété, habitée, n'a encore jamais été fouillée.

Comme la veille, les militaires et gendarmes, dont un camion des experts de l'identification criminelle, sont arrivés peu avant 09H00 aux abords de cette immense propriété de 15 hectares, située sur la commune de Donchery et isolée au milieu des bois, ont constaté des journalistes de l'AFP, tenus à distance par les forces de l'ordre. Et pour cause, ce sol, autrefois constitué de terre, aurait été recouvert de béton par l'Ogre des Ardennes, selon des sources concordantes. Les enquêteurs, équipés notamment d'un géoradar, prévoient dans un premier temps de "radiographier" le sol, avant d'envisager de creuser, ont précisé ces sources.

Selon des éléments des investigations dont l'AFP a eu connaissance, la justice exploite la piste d'un ticket de caisse, comptant quatre boîtes de pois cassés, retrouvé en perquisition chez Michel Fourniret.

Bayer : Un cabinet d'avocats annonce un accord avec Bayer sur le Roundup
Bayer fait appel des verdicts qu'elle a perdus dans trois affaires distinctes impliquant des réclamations similaires. Dans ce dossier, Bayer fait face à 52 500 poursuites aux États-Unis.

Questionné par Sabine Kheris, lors de son dernier interrogatoire, sur l'éventualité qu'il ait amené la fillette dans cette maison restée vide depuis le décès de sa soeur, "l'Ogre des Ardennes" avait répondu: "C'est tout à fait pertinent".

Et le joueur d'échecs, comme il aime se décrire, malgré ses troubles de la mémoire, a ajouté: "pas du tout improbable, seulement, il faudrait mettre des images dessus et ce n'est pas évident, je suis paumé".

C'est dans ce domaine, en 2004, que les corps des deux premières victimes du tueur en série, Elisabeth Brichet, 12 ans, et Jeanne-Marie Desramault, 22 ans, avaient été retrouvés enterrés à plus de trois mètres de profondeur. Et quand Estelle Mouzin a été enlevée, il n'était plus propriétaire du Château du Sautou depuis longtemps.

"Le tueur en série français le plus abouti, nommé ainsi par l'expert psychiatre Daniel Zagury, reste le suspect numéro 1". "Il est possible que cette image m'indispose (.) et je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute", a-t-il déclaré à la juge. Mais "les circonstances, la suite, le déroulement, c'est dans les oubliettes", avait-il poursuivi, sans révéler l'emplacement du corps.

Les avocats de la famille Mouzin, Fourniret l'ont plusieurs fois soupçonné. Mais son alibi avait été contredit en novembre 2019 par son ex-femme Monique Olivier.

Les fouilles terminées dans les Ardennes, le corps introuvable — Affaire Mouzin/Fourniret