Samedi, 11 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » FMI : L'économie mondiale se contracterait de 4,9 % en 2020

FMI : L'économie mondiale se contracterait de 4,9 % en 2020

26 Juin 2020

WASHINGTON, 24 juin (Xinhua) - Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé mercredi à la baisse ses prévisions concernant l'économie mondiale alors que se font de plus en plus sentir les impacts du COVID-19.

Cette projection est inférieure de 1,9 point de pourcentage aux prévisions des perspectives économiques mondiales publiées en avril, ce qui laisse entrevoir des perspectives plus sombres alors que la pandémie continue de se propager à travers le monde.

Alors que la tentation des Etats est grande de lever toujours plus les mesures de précaution prises pour endiguer la progression de la maladie afin de relancer leur activité économique, le FMI doit actualiser ses perspectives de croissance mondiale dans l'après-midi. "Alors qu'une meilleure maîtrise de la propagation du virus d'ici la fin de cette année, pourrait limiter la contraction du PIB mondial à 4,4% et doper la croissance 2021 de 3% ".

Selon le FMI, déficits budgétaires et dettes publiques augmenteront considérablement cette année et en 2021.

Pour 2021, le FMI prévoit un rebond de 5,4% de la croissance, ce qui est légèrement plus faible que les 5,8% attendus au printemps.

Sadio Mané champion d’Angleterre ce jeudi si — Premier League
S'il doit céder le titre de champion remporté ces deux dernières années, City veut au moins garnir encore sa vitrine à trophées. City sera privé pour ce choc de son buteur Sergio Agüero, touché au genou gauche face à Burnley lundi et opéré.

" L'impact négatif sur les ménages à bas revenus est particulièrement sévère, et pourrait compromettre les progrès considérables qui ont été accomplis en matière de réduction de l'extrême pauvreté dans le monde depuis les années 90 ", avertit l'institution de Brettons Woods.

Meilleur, s'il y a par exemple la découverte d'un vaccin et s'il y a des aides gouvernementales supplémentaires qui accéléreront la reprise.

Dans les économies où les taux d'infection diminuent, la reprise est actuellement plus longue en raison de la persistance de la distanciation physique au second semestre. Au contraire, "de nouvelles vagues d'infections peuvent freiner" le redémarrage "et resserrer rapidement les conditions financières, provoquant un surendettement", a résumé Gita Gopinath, son économiste en chef. De plus, la reprise est " inégale", souligne Gita Gopinath. Cette récession fait suite aux mesures de confinement pour endiguer la pandémie de Covid-19.

"Par ailleurs, " la possibilité de " résultats alternatifs " ne s'explique pas seulement par l'évolution de la pandémie", constate le FMI. En effet, l'ampleur du récent rebond des marchés financiers questionne tant elle semble " déconnectée " des changements dans les perspectives économiques.

"Enfin, au-delà de la pandémie, d'autres risques compromettent l'économie mondiale, souligne le FMI, citant " l'escalade des tensions entre les États-Unis et la Chine ", " l'effilochage des relations entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et la coalition des producteurs de pétrole " ou encore " les troubles sociaux ".

FMI : L'économie mondiale se contracterait de 4,9 % en 2020