Vendredi, 17 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le FMI prévoit une récession plus sévère que prévu en 2020

Le FMI prévoit une récession plus sévère que prévu en 2020

25 Juin 2020

Au moment des prévisions d'avril, l'équipe de Gita Gopinath, économiste en chef du FMI, estimait que l'incertitude ne pouvait conduire qu'à des alternatives plus pessimistes, a-t-elle souligné lors d'un entretien avec l'AFP.

De plus, l'institution de Washington estime que la reprise attendue en 2021 sera moins soutenue qu'initialement projeté (+5,4 % contre 5,8 %).

Le jours passent et les conséquences économiques de la crise du Covid-19 semblent s'aggraver.

La crise sanitaire va être encore plus dévastatrice pour les Etats-Unis, dépourvus de filet de sécurité sociale et malgré les gigantesques plans d'aide du gouvernement (quelque 3000 milliards de dollars). La reprise attendue en 2021 serait alors de + 0,5% au lieu des +5,4% estimés dans l'estimation de référence.

À la suite des mesures de confinement pour endiguer la pandémie de Covid-19, la récession mondiale sera plus forte que prévu cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées mercredi.

Même si le PIB mondial devrait rebondir de 5,4% en 2021, le FMI avoue que l'exercice de prévision est affecté d'un degré inédit d'incertitude.

C'est environ 6,5 points de pourcentage en moins que dans les projections de janvier avant la propagation du virus dans le monde. "De nombreux pays font déjà beaucoup" pour aider les entreprises et les ménages, a-t-elle souligné.

Novak Djokovic infecté par le coronavirus
Né le 22 mai 1987 à Belgrade , Novak Djokovic est un joueur de tennis serbe, évoluant sur le circuit professionnel depuis 2003. Durant ce tournoi, trois joueurs dont Grigor Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki ont été testés positifs au coronavirus .

Le FMI est particulièrement inquiet de l'impact négatif sur les ménages à faibles revenus, qui "met en péril les progrès significatifs accomplis dans la réduction de l'extrême pauvreté dans le monde depuis les années 1990".

Pour autant, comme pour les projections publiées en avril, "il y a un degré d'incertitude plus élevé que d'habitude autour de cette prévision", observe le FMI.

Meilleur, s'il y a par exemple la découverte d'un vaccin et s'il y a des aides gouvernementales supplémentaires qui accélèreront la reprise.

Dans les économies où les taux d'infection diminuent, la reprise est actuellement plus longue en raison de la persistance de la distanciation physique au second semestre.

Concernant le reprise de 2021, l'économie française pourrait progresser de 7,3%, soit la plus forte hausse derrière la Chine (+8,2%).

Pour les économies luttant encore pour endiguer la pandémie, les mesures de confinement continuent de peser.

" Non seulement la pandémie est toujours avec nous, mais encore elle touche la majeure partie de l'Amérique", a relevé la patronne du FMI.

Le FMI prévoit une récession plus sévère que prévu en 2020