Samedi, 11 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Coronavirus : Google et Apple s’associent pour développer une app de tracking

Coronavirus : Google et Apple s’associent pour développer une app de tracking

24 Juin 2020

Apple et Google garantissent que leur solution, qui soulève des interrogations sérieuses sur le domaine de la confidentialité, respectera la vie privée. Le Times a révélé qu'Apple et Google travaillaient avec le service national de santé britannique sur une application pour suivre les personnes qui ont côtoyé des malades du Covid-19.

Apple et Google ce sont à ce titre engagés à ce que le consentement explicite de l'utilisateur soit requis, qu'aucune information personnelle ou localisation ne soit collectée, que la liste des identifiants avec qui une personne a été en contact ne quitte jamais son téléphone et que les personnes contaminées par le Covid-19 ne puissent être identifiées, ni par les autres utilisateurs, ni par Apple, ni par Google. Les deux géants technologiques Apple et Google ont annoncé un rare partenariat visant à alerter leurs utilisateurs s'ils sont entrés en contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus.

Si un utilisateur est atteint du coronavirus, il peut alors le signifier à l'application. Un serveur central stockera des clés de déchiffrement, permettant de reconstituer l'historique des personnes s'étant croisées.

Depuis deux semaines, leurs ingénieurs travaillent sur une plateforme commune, afin de mettre en place le tracing sur iOS comme sur Android, leurs systèmes d'exploitation respectifs, qui équipent la quasi-totalité des mobiles en circulation dans le monde.

6 500 employés d’un abattoir placés en quarantaine en Allemagne — Coronavirus
Les restaurants pourront rester ouverts mais n'accueilleront que des clients d'un même foyer, a précisé M. Ces mesures visent "à calmer la situation " et " accroître les tests " de dépistage.

Ce système permettrait de ralentir la propagation du virus en permettant aux individus potentiellement infectés, après avoir croisé une personne testée positive, de se faire dépister à leur tour ou de se confiner plus strictement. En mai, Apple et Google publieront des API qui permettront l'interopérabilité entre les appareils Android et iOS (les principaux systèmes d'exploitation pour smartphone) dans l'utilisation des applications des autorités de santé publique. Les prises de position pour ou contre se multiplient et le sujet fait beaucoup débattre, tant sur les aspects techniques du mécanisme (anonymat, vulnérabilité) que sur son impact social (ségrégation, effets normatifs) ou sa dimension politique (surveillance, pérennité du système, utilisation libre ou contrainte).

Selon le communiqué, la solution doit être mise en œuvre en deux étapes.

Plus encore que le développement même des outils en question, le respect de la vie privée des utilisateurs s'impose comme l'axe de travail principal d'Apple et de Google, tant les craintes - légitimes - peuvent être fortes à ce niveau. Le 10 avril, les deux sociétés ont annoncé un rare projet conjoint de création d'un logiciel de traçage des contacts basé sur Bluetooth que les développeurs d'applications pourraient utiliser pour le traçage basé sur les contacts.

Coronavirus : Google et Apple s’associent pour développer une app de tracking