Samedi, 4 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un grand pèlerinage à La Mecque en 'nombre très limité', coronavirus oblige

Un grand pèlerinage à La Mecque en 'nombre très limité', coronavirus oblige

23 Juin 2020

Seules les personnes de toutes nationalités se trouvant à l'intérieur du royaume saoudien pourront effectuer le hadj, conformément aux mesures de précaution afin de contenir la propagation du virus, a précisé l'agence.

Dans une correspondance adressée au ministre des Maliens de l'Extérieur, le Conseil des Maliens d'Arabie Saoudite, la faîtière dirigée par Papa Amadou Mariko, a tenu à informer les autorités maliennes, que d'énormes doutes planent sur l'organisation du pèlerinage cette année.

Avec un hajj "très limité", les autorités saoudiennes assurent vouloir "répondre aux exigences de prévention et de distanciation sociale nécessaires pour assurer la sécurité et la protection" des fidèles, tout en "réalisant les objectifs de la loi islamique".

S'attendant à une annulation ou du moins à de fortes restrictions, la plupart des pays musulmans avaient déjà suspendu ces dernières semaines les formalités de voyage pour le hajj, décevant des millions de fidèles qui consacrent parfois toutes leurs économies à ce pèlerinage.

Le Maroc enregistre une hausse record des contaminations — Coronavirus
Il apparaît relativement épargné avec 9.613 contaminations au total, dont 8.117 guérisons et 213 décès officiellement recensés. Cet assouplissement ne concerne cependant pas une demi-douzaine de villes, qui restent soumises à des restrictions.

Alors que parmi ses voisins du Golfe, l'Arabie saoudite est le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19, avec plus de 1 200 décès pour 150 000 contaminations, le royaume se prépare à un " retour à la normale ". Cette décision est une première dans l'histoire du pays, rapporte l'agence de presse saoudienne SPA. Rappelons que cette autorisation avait déjà été donnée aux lieux de culte des autres villes du royaume wahhabite depuis fin mai.

L'Arabie Saoudite a annulé définitivement le Hajj international 2020. Des hauts responsables saoudiens affirment tout de même que la décision sera très bientôt prise.

Enfin conclut la source le gouvernement du Serviteur des Deux Saintes Mosquées qui a l'honneur de servir des millions de pèlerins du Hajj et de la Omra confirme que cette décision découle de la priorité absolue qu'il accorde à la préservation de la sécurité des pèlerins sur son sol jusqu'à leur départ pour leur pays d'origine. La pire a eu lieu en 2015, coûtant la vie à quelque 2.300 fidèles.

Un grand pèlerinage à La Mecque en 'nombre très limité', coronavirus oblige