Samedi, 4 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L’administration Trump vole au secours des canadiens emprisonnés — Chine

L’administration Trump vole au secours des canadiens emprisonnés — Chine

23 Juin 2020

Le ministère des Affaires étrangères de la Chine a en outre appelé M. Trudeau à arrêter de faire des "commentaires irresponsables", arguant que les détentions de Canadiens n'ont rien d'arbitraire.

A la question de savoir quelle serait la réponse de la Chine si Huawei devait se voir interdire la construction du réseau 5G au Canada, le porte-parole a indiqué que la position de la Chine sur la question de la technologie 5G restait claire et constante.

Zhao Lijian a souligné que toute personne faisant preuve d'impartialité estimerait que le dossier de Meng Wanzhou constitue un incident politique grave. Il a estimé que le Canada "jouait le rôle d'un complice" dans cette affaire.

Le Premier ministre Justin Trudeau tient une conférence de presse à Rideau Cottage pendant la pandémie de COVID-19 à Ottawa le mardi 9 juin 2020.

Le Parquet chinois avait annoncé vendredi l'inculpation pour "espionnage" et divulgation de "secrets d'État" de Michael Kovrig, ancien diplomate auparavant en poste à Pékin, et du consultant et homme d'affaires Michael Spavor, spécialiste de la Corée du Nord.

" Ils ont établi ces liens dès le début et continuent à exercer des pressions politiques sur le Canada par le biais de cette détention... l'utilisation de détentions arbitraires comme moyen de faire avancer des objectifs politiques est totalement inacceptable dans un monde fondé sur des règles".

Meng Wanzhou, quitte son domicile pour la Cour suprême de Colombie-Britannique à Vancouver en mai dernier.

Apple lance ses propres processeurs pour ordinateurs, baptisés Silicon — Numérique
Adobe et Microsoft ont déjà recompilé leur applis pour supporter les Macs ARM comme Office et Photoshop. Et enfin, il y aura un outil de virtualisation qui permettra également d'utiliser Linux.

Cette situation a visiblement amené le chef de la diplomatie américaine à se prononcer sur cette affaire en demandant la libération de ces deux Canadiens.

Le Canada et les États-Unis ont un traité d'extradition de longue date, et les États-Unis veulent que Meng soit extradée pour être jugée pour répondre aux accusations qui pèsent contre elle.

Meng est actuellement en liberté sous caution et vit dans son manoir de Vancouver où elle travaillerait à l'obtention d'un diplôme d'études supérieures.

Les autorités chinoises ont formellement accusé d'espionnage, vendredi, Michael Kovrig et Michael Spavor, qui sont détenus depuis plus de 550 jours sans avoir accès à des avocats ni à leur famille. Kovrig et Spavor à celui de Mme Meng.

Tous deux se sont vu refuser l'accès à un avocat depuis le début de leur détention, il y a environ 600 jours. Ni l'un ni l'autre n'ont été autorisés à recevoir des visites consulaires depuis quatre mois. Les États-Unis soutiennent le Canada pour demander à Pékin la libération immédiate des deux hommes et rejettent le recours à ces détentions injustifiées pour contraindre le Canada.

Par ailleurs, M. Trudeau a réitéré que son gouvernement n'avait nullement l'intention de procéder à un échange entre les deux Canadiens détenus et la directrice financière de Huawei.

L’administration Trump vole au secours des canadiens emprisonnés — Chine