Jeudi, 25 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Infirmière interpellée: Sibeth Ndiaye au cœur d'une nouvelle polémique

Infirmière interpellée: Sibeth Ndiaye au cœur d'une nouvelle polémique

22 Juin 2020

"Je crois qu'en aucun cas c'est un ministre qui a démérité dans ses fonctions", a ajouté la porte-parole du gouvernement, qui estime que le ministre de l'Intérieur est souvent "injustement attaqué".

Autre son de cloche du côté de l'entourage de Sibeth Ndiaye. La porte-parole du gouvernement n'est pas sûre... Sur Twitter, une déclaration de la porte-parole du gouvernement suscite un florilège de réactions indignées parmi différents syndicats de policiers.

Une phrase de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, le 21 juin sur France 3, concernant l'interpellation de l'infirmière qui avait jeté des projectiles sur les forces de l'ordre lors de la manifestation parisienne des soignants, a suscité une polémique: "Je ne saurais pas expliquer à mes enfants s'il est normal ou pas de jeter des pierres sur les forces de l'ordre".

Le replay de l'émission permet de le constater, au même titre qu'un extrait publié sur Twitter, la séquence a eu lieu dès le début de l'émission (à partir de 4'29 sur le replay) présentée par Francis Letellier. Est-ce que pour autant cela justifie que l'on jette des pierres sur les forces de l'ordre?, a poursuivi Sibeth Ndiaye sur le plateau de France 3. Est-ce que la justice doit être sans pitié? "Je ne vois pas en quoi il faudrait l'absoudre [.] La justice qui est parfaitement indépendante dans notre pays, doit juger en droit sur ce qui s'est passé". Sibeth Ndiaye a tout d'abord affirmé, dans des propos retranscris par la presse Française, que "la justice doit s'exercer de manière normale, comme pour n'importe quel citoyen". "Je comprends évidemment l'émotion qu'a suscitée l'image qu'on a vu de son arrestation".

Le maire de Bruges poignardé, un suspect interpellé — Belgique
De fauw a d'abord cru que les blessures n'étaient pas trop graves mais son chauffeur l'a tout de même emmené aux urgences. Elle a confirmé qu'une enquête avait été ouverte pour " tentative de meurtre " et confiée à un juge d'instruction.

" Que dirions-nous au fils ou à la fille du CRS qui reçoit cette pierre dans le visage?"

- F.L.: Là c'était une adulte. Il peut y avoir des circonstances atténuantes, ça ne m'appartient pas de le dire, c'est au juge de le faire. Ce qu'elle signifiait, dans le contexte où on l'interroge pour savoir si oui ou non il faut faire preuve de clémence à l'égard de l'infirmière, elle explique: "je ne sais pas l'expliquer au sens où je ne sais pas le justifier auprès de mes enfants, autrement dit c'est injustifiable". Donc il faut que la justice se fasse en toute indépendance et nous verrons ce que les juges auront à dire de cela.

Interrogée à ce sujet, la porte-parole du gouvernement a notamment répondu: "Je ne saurais pas expliquer, à mes enfants par exemple, s'il est normal, ou pas, de jeter des pierres sur les forces de l'ordre".

Infirmière interpellée: Sibeth Ndiaye au cœur d'une nouvelle polémique