Jeudi, 25 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Fête de la Musique : fallait-il la maintenir ?

Fête de la Musique : fallait-il la maintenir ?

22 Juin 2020

Les tensions ayant éclaté dans la nuit, la police a eu recours au gaz lacrymogène et au LBD.

En début de soirée, les policiers sont intervenus près du Canal Saint-Martin afin de disperser les rassemblements. Des milliers de Français se sont rassemblés et ont dansé dans les rues, malgré un nombre d'événements limités et des restrictions sanitaires. Dans le jardin Villemin tout proche, les DJ ont enchaîné les morceaux devant une foule compacte de danseurs. Un policier a été blessé, selon la préfecture de police de Paris.

Des foules en train de danser et chanter ont également été remarquées rue du Paradis et rue des Archives dans Le Marais.

Heurts entre policiers et manifestants réclamant des emplois à Tataouine — Tunisie
Depuis des semaines, un mouvement protestation est en cours dans le gouvernorat de Tataouine au sud du pays. La crise d'El Kamour, rappelons-le, a commencé depuis le printemps 2017.

À Menilmontant (20e) sur une petite place connue pour ses bars, une fanfare est installée, des vendeurs de merguez, des tables sont dressées sous des chapiteaux pour se protéger de la pluie. Pas de masques dans le public, seuls les vendeurs en portaient. Dans le 10ème arrondissement de Paris notamment, de nombreuses scènes ont été relayées et critiquées sur les réseaux sociaux. La situation sanitaire a contraint la ville de Strasbourg (Bas-Rhin) de revoir son programme afin de garantir le respect des gestes barrières. "Ce n'est pas du tout ce que le déconfinement dit 'progressif' impliquait. Je comprends que la Fête de la musique soit libératoire mais ne pouvait-on l'éviter cette année?", s'interrogeait Gilbert Deray, médecin-chef à la Pitié-Salpêtrière sur Twitter.

"Hier pour la Fête de la musique nous avons appelé à la responsabilité individuelle et collective de nos compatriotes", a rappelé Franck Riester, soulignant toutefois que "globalement à l'échelle du territoire les consignes ont été respectées". "Ce virus rend fou", a-t-il encore regretté.

La fin de la soirée a été particulièrement tendue aux Invalides à Paris, en fin de nuit: les forces de l'ordre ont essuyé des jets de projectiles après que des milliers de personnes se soient rassemblées pour la fête de la musique.

Fête de la Musique : fallait-il la maintenir ?