Jeudi, 25 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Climat : record de chaleur en Arctique, avec 38 degrés relevés en Sibérie

Climat : record de chaleur en Arctique, avec 38 degrés relevés en Sibérie

22 Juin 2020

Si elle est validée, elle dépassera le record arctique établi depuis plus d'un siècle à Fort Yukon, en Alaska, où une température de 37,7°C avait été enregistrée en 1915. Samedi, une température de 38°C a été relevée Verhojansk, en Sibérie.

Des températures très élevées au-delà du cercle polaire ont déjà été observées. Son record de froid, enregistré en février 1892, est de -67,8°C, soit 105,8°C de moins que son nouveau record. Le genre de temps que nous attendions d'ici 2100, qui arrivent 80 ans plus tôt.

Jeff Berardelli, météorologue sur la chaîne américaine CBS News a réagi, commentant: "Ce qu'il se passe en Sibérie cette année est tout simplement remarquable".

COVID-19 : 164 nouveaux cas et trois décès supplémentaires
Pour le dernier bilan présenté par Dr Aloyse Waly Diouf, la liste des décès lié à la Covid 19 s'est encore allongée. Il y a eu plus de 2,38 millions de tests administrés dans l'ensemble du pays depuis le début de la pandémie.

"Incroyable et effrayant", s'est désolé de son côté son confrère Bob Henson. Le record de samedi est donc supérieur de près de 20°C aux normales de saison.

Une nouvelle qui alarme également l'ONU, qui a déclaré: "Les températures du mois de mai en Sibérie étaient jusqu'à 10 °C au-dessus de la moyenne à partir de laquelle le permafrost commence à fondre".

Comme le rappelait la climatologue Valérie Masson-Delmotte: "L'Arctique se réchauffe aujourd'hui deux à trois fois plus vite que le reste de la planète", en raison d'"un ensemble de mécanismes amplificateurs" comme la réduction de l'albédo (le pouvoir réfléchissant d'une surface) due à la perte de la glace de mer et de la couverture neigeuse, l'augmentation de la teneur en vapeur d'eau dans l'atmosphère arctique ou le transport de la chaleur et de l'humidité vers le nord... D'après Gaétan Heymes, météorologue à Météo France, "cette situation s'explique par la mise en place d'un dôme anticyclonique chaud en altitude, situation météo typique des canicules, visible sous forme de bulle rouge foncé tenace. Ce à quoi il faut ajouter l'influence du réchauffement climatique, amplifié en Arctique", a-t-il précisé.

Climat : record de chaleur en Arctique, avec 38 degrés relevés en Sibérie